Une forte pluie occasionne des dégâts énormes à Bubanza


Trois personnes grièvement blessées, plus de 200 maisons détruites dans les communes de Gihanga et Bubanza, 3 ponts cassés a Bubanza , 10 salles de classe endommagées et une centaine de hectares de champs complètement a terre, tel est le bilan des pluies qui se sont abattues sur la province Bubanza le soir de ce dimanche.



Par: Isanganiro , mardi 28 novembre 2017  à 09 : 04 : 06
a

La population dont les maisons ont été détruites dorment a la belle étoile ou qui sont hébergées pour le moment par leurs voisins. Sindarubaza Ezeckiel , un vieux de la colline Gahongore avec ses 6 enfants a passé la deuxieme nuit chez son voisin . Sa maison s’est écroulée juste à la fin des pluies qui ont causé tant de dégâts dans sa commune. « Je ne vois pas comment je vais sortir de cette situation. Tout a été détruit :des vivres comme la farine, huile de palme, le haricot,….C’est tout simplement la famine qui risque d’emporter les miens si les bienfaiteurs ne me viennent pas en aide dans les meilleurs délais », se désole-t-il.

Cet octogénaire est l’un parmi beaucoup d’autres personnes qui ont subi le même sort suite à ces pluies torrentielles de ce dimanche. « Ces fortes pluies étaient mêlées de vent violent. Tenez , 200 maisons ont été détruites dans la seule commune de Bubanza, 10 salles de classe se sont écroulées, et heureusement que c’était un dimanche sinon nos élèves auraient connu des problèmes  », raconte le chef de zone Bubanza. Et d’ajouter cette autorité zonale que trois ponts de la même commune ont été cassés suite à un grand courant d’eau, quatre églises ont été totalement endommagées et plus d’une centaine de hectares de champs de maïs et de manioc ont été détruits dont une dizaine en commune Bubanza et une centaine en commune Gihanga.

Dans la commune de Gihanga, des champs de maïs, de manioc, de haricots, de riz, de bananiers et de patates douces qui , selon les sources administratives, s’évaluent à plus de 17 hectares ont été aussi détruits.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

212 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues





Les plus populaires
Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 7 %)

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge,(popularité : 4 %)

Désormais les prévisions météorologiques seront connues tous les 10jours ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie,(popularité : 4 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 3 %)

Bururi : Il a encore neigé,(popularité : 3 %)

Environnement : La vie d’un hippopotame sauvée à Kabezi,(popularité : 3 %)

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda ,(popularité : 3 %)

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?,(popularité : 3 %)

La RN 17 devenue impraticable,(popularité : 2 %)