Peres, éclaireur du développement sur Mayemba à Nyabiraba


Les habitants de la colline Mayemba en commune Nyabiraba de la province Bujumbura se réjouissent du travail réalisé par un certain Peres Niyonsaba ; il s’agit d’un homme qui leur a construit un barrage hydroélectrique. Les ménages qui sont éclairés sont actuellement estimés à 250.



Par: Isanganiro , jeudi 30 novembre 2017  à 15 : 04 : 02
a

Sur la rivière Gisenyi en aval du chef lieu de la zone Nyabibondo, c’est dans la commune Nyabiraba à une quinzaine de kilomètres de la capital Bujumbura, Peres Niyonsaba y a érigé un barrage hydroélectrique ; sa capacité : 20 kwa. Différents groupes sont éclairés. Il y a les ménages ; les autres sont de différentes catégories : les centres de santé, les églises, les bars, boutiques et salon de coiffure.

L’ingénieur Peres se réjouit de son travail. Le nombre de ménages éclairés s’estiment en centaines. " Ils sont à 250. Ce sont les ménages. Il y en a qui forment des groupes pour se procurer des câbles. Je leur montre par où capter", affirme-t-il.

Au centre dit Turangure, une localité de la colline Mayemba, des coiffeur exercent leurs métiers sans doute. "Vraiment ce courant nous aide beaucoup. C’est un pas en avant de l’avoir eu à Turangure. Je devais me rendre à Bujumbura pour me faire coiffer mais voilà que je le fais ici aujourd’hui. Pour recharger nos téléphones, on devait se rendre à Nyabiraba", témoignent Ezéchiel et son client ;
Les détenteurs de bistrots Janvier et Bonaventure, et les consommateurs de boissons. "Je peux travailler jusqu’à 22h-23heures, avec des clients ici. Que Peres aille de l’avant. Moi j’arrive ici, je prends ma bière ; à 23h, il n’y a aucun problème. Et quand je rentre, il y a aussi le courant à la maison jusqu’au matin."

Selon Jeanine Harerimana, une infirmière au centre de santé dukire, le barrage de Peres a fait que les bougies ne soient pas la seule source de lumière pendant la nuit . "On est bien éclairé. Nos malades ne se plaignent pas en ce sens, nous non plus. Que Peres fasse le tout possible pour augmenter la capacité de ce barrage afin qu’on puisse bien conserver les médicaments, qu’on utilise les frigos ; allume les machines, …"

La population de la localité de Mayemba apprécie les réalisations de Peres Niyonsaba. "A l’état actuel des choses, les enfants étudient normalement la nuit, les cas de vols les soirs ont sensiblement diminué", Claver Ndiwenumuryango, le chef collinaire Mayemba s’en réjouit.

Le barrage de Gisenyi dans Nyabiraba est le sixième des œuvres de Peres, qui a investi jusqu’ici dans les provinces de Bujumbura et Cibitoke. Trois sont fonctionnels, les trois autres sont aujourd’hui en chantier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

182 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 6 %)

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM,(popularité : 5 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 4 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)

Muyinga/La police débusque l’exportation illégale du café,(popularité : 3 %)

Exposition des produits du Kenya et du Burundi au terrain Tempête ,(popularité : 3 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

SRDI- Riziculteurs : des sanctions aux cultivateurs insolvables ,(popularité : 3 %)

Bujumbura : Image de l’ancien marché central de Bujumbura,(popularité : 3 %)