Actualité thématique

Economie


Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques

Environnement


Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

Justice/Droits de l’homme


L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui

Santé


Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère

Sécurité


Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi

Société


« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge

Sport et culture


L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 18 ntwarante 2019

Débat


Mosaïque, 16 mars 2019

Diaspora


Karadiridimba, 17 ntwarante 2019

Economie


Umuyange, 6 Munyonyo 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 18 ntwarante 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 28 ruhuhuma 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 8 ruhuhuma 2019

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 15 ntwarante 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 17 ntwarante 2019


Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés


Après la déclaration du conseil des Pasteurs de l’Eglise de Pentecôte du Burundi(EPBU) sortie ce 5 déc. 2017, une déclaration qui ne reconnaissait pas le comité intérimaire qui dirige l’église de pentecôte de Nyanza-Lac depuis ce 24 novembre 2017, le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique a sorti le lendemain une correspondance qui reconnait plutôt ledit comité intérimaire avec qui l’EPBU est prié de collaborer pour vider définitivement cette crise.



Par: Isanganiro , jeudi 7 décembre 2017  à 17 : 31 : 15
a

Dans une déclaration sortie ce 5 décembre 2017 au terme d’une réunion du Conseil des Pasteurs de l’EPBU (Eglise de Pentecôte du Burundi), le Pasteur Eliezer Vyimana, représentant légal de l’EPBU qui a signé cette déclaration, indique que les élections du 24 novembre 2017 ayant désigné un comité intérimaire dirigé par le Pasteur Kidebuye Jonathan ne sont pas reconnues par l’EPBU.

Par conséquent, les pasteurs Israël Ndihokubwayo, Ezéchias Bizimana et Jonathan Kidebuye accusés d’être à la tête de ce que l’EPBU appelle « mouvement insurrectionnel » ayant chassé le Pasteur Jonas Niyungeko à la tête de l’église de pentecôte de Nyanza-Lac ne sont plus reconnus par l’EPBU. De ce fait, ces trois pasteurs doivent quitter sans conditions les places et infrastructures du ressort de l’EPBU et de la CEPBU qui ne les reconnaissent plus comme pasteurs membres depuis ce 5 déc 2017.

Dans une correspondance adressée au Représentant Légal de l’EPBU ce 6 déc. 2017, Pascal Barandagiye, ministre de l’intérieur et de la formation patriotique prend plutôt acte des résultats de le réunion du corps pastoral de Nyanza-Lac du 24 nov. 2017 qui a mis en place le comité intérimaire de gestion dirigé par le pasteur Kidebuye Jonathan.

Le ministre Barandagiye demande aux pasteurs qui n’ont pas pris part aux élections du 24 nov. 2017 de se concerter endéans sept jours pour choisir quatre pasteurs parmi eux qui feront partie intégrante du comité intérimaire, faute de quoi le comité élu sera définitivement confirmé. Ce comité est tenu de gérer les affaires de l’église conformément aux statuts et règlements de l’EPBU.

Dans cette correspondance, le ministre de l’intérieur exhorte les responsables de l’EPBU de mener des consultations avec le comité intérimaire pour l’accompagner dans la mise en place des organes définitifs de l’église de Nyanza-Lac. Et au cours de ce processus, le Ministre de l’intérieur et de la Formation demande à toutes les parties prenantes (l’EPBU et le comité intérimaire de l’Eglise de Pentecôte Nyanza-Lac) de s’abstenir à toute forme de suspension, excommunions ou transfert.

Ainsi, Pascal Barandagiye décide que toutes les mesures de suspension des pasteurs décidées par l’une ou l’autre partie après la date de la mise en place du comité intérimaire sont suspendues.
Sur place, le comité intérimaire de gestion de l’église de pentecôte de Nyanza-Lac a pu organiser ce dimanche 2 déc.-17 la Sainte Scène après plus de huit mois qu’elle n’était pas organisée suite à ce climat de tension.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1113 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés





Les plus populaires
Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi,(popularité : 34 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 12 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 11 %)

Burundi : Deux policiers tués et plusieurs blessés dans des accidents de roulage,(popularité : 10 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 10 %)

Des armes découvertes chez des jeunes du parti au pouvoir à Mutakura,(popularité : 10 %)

6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 10 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 10 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 9 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 9 %)