Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés


Après la déclaration du conseil des Pasteurs de l’Eglise de Pentecôte du Burundi(EPBU) sortie ce 5 déc. 2017, une déclaration qui ne reconnaissait pas le comité intérimaire qui dirige l’église de pentecôte de Nyanza-Lac depuis ce 24 novembre 2017, le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique a sorti le lendemain une correspondance qui reconnait plutôt ledit comité intérimaire avec qui l’EPBU est prié de collaborer pour vider définitivement cette crise.



Par: Isanganiro , jeudi 7 décembre 2017  à 17 : 31 : 15
a

Dans une déclaration sortie ce 5 décembre 2017 au terme d’une réunion du Conseil des Pasteurs de l’EPBU (Eglise de Pentecôte du Burundi), le Pasteur Eliezer Vyimana, représentant légal de l’EPBU qui a signé cette déclaration, indique que les élections du 24 novembre 2017 ayant désigné un comité intérimaire dirigé par le Pasteur Kidebuye Jonathan ne sont pas reconnues par l’EPBU.

Par conséquent, les pasteurs Israël Ndihokubwayo, Ezéchias Bizimana et Jonathan Kidebuye accusés d’être à la tête de ce que l’EPBU appelle « mouvement insurrectionnel » ayant chassé le Pasteur Jonas Niyungeko à la tête de l’église de pentecôte de Nyanza-Lac ne sont plus reconnus par l’EPBU. De ce fait, ces trois pasteurs doivent quitter sans conditions les places et infrastructures du ressort de l’EPBU et de la CEPBU qui ne les reconnaissent plus comme pasteurs membres depuis ce 5 déc 2017.

Dans une correspondance adressée au Représentant Légal de l’EPBU ce 6 déc. 2017, Pascal Barandagiye, ministre de l’intérieur et de la formation patriotique prend plutôt acte des résultats de le réunion du corps pastoral de Nyanza-Lac du 24 nov. 2017 qui a mis en place le comité intérimaire de gestion dirigé par le pasteur Kidebuye Jonathan.

Le ministre Barandagiye demande aux pasteurs qui n’ont pas pris part aux élections du 24 nov. 2017 de se concerter endéans sept jours pour choisir quatre pasteurs parmi eux qui feront partie intégrante du comité intérimaire, faute de quoi le comité élu sera définitivement confirmé. Ce comité est tenu de gérer les affaires de l’église conformément aux statuts et règlements de l’EPBU.

Dans cette correspondance, le ministre de l’intérieur exhorte les responsables de l’EPBU de mener des consultations avec le comité intérimaire pour l’accompagner dans la mise en place des organes définitifs de l’église de Nyanza-Lac. Et au cours de ce processus, le Ministre de l’intérieur et de la Formation demande à toutes les parties prenantes (l’EPBU et le comité intérimaire de l’Eglise de Pentecôte Nyanza-Lac) de s’abstenir à toute forme de suspension, excommunions ou transfert.

Ainsi, Pascal Barandagiye décide que toutes les mesures de suspension des pasteurs décidées par l’une ou l’autre partie après la date de la mise en place du comité intérimaire sont suspendues.
Sur place, le comité intérimaire de gestion de l’église de pentecôte de Nyanza-Lac a pu organiser ce dimanche 2 déc.-17 la Sainte Scène après plus de huit mois qu’elle n’était pas organisée suite à ce climat de tension.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1200 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 7 %)

Un incendie détruit deux kiosques au marché de Ngozi,(popularité : 6 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 6 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 6 %)

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme,(popularité : 6 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 6 %)

Cibitoke : Les points d’entrées au Congo sur la Rusizi fermés,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Muhuta : Encore des crépitements d’armes,(popularité : 4 %)

La Radio Isanganiro sauve un homme de kabezi accusé d’être sorcier,(popularité : 4 %)