Burundi : Le président Nkurunziza trace la ligne rouge


Le président Pierre Nkurunziza met en garde toute personne qui tentera de torpiller le projet de modification de la constitutionsoit en parole ou en action.« C’est la ligne rouge à ne pas franchir »,souligne le président de la république.



Par: Isanganiro , mardi 12 décembre 2017  à 20 : 28 : 54
a

Cependant, le patron de l’exécutif burundais les autorités burundaises à effectuer des descentes sur terrain en vue d’expliquer le contenu de la nouvelle constitution. Les autorités issues de différentes instances du pays ont été sommées d’être des acteurs de la paix et de faire preuve de bravoure en dénonçant les fauteurs de troubles et propagateurs des rumeurs.

Pierre Nkurunziza s’est aussi adressé aux autorités locales. Il les rappelle qu’ils sont des représentants du président dans leurs contrées et les invite à dénoncer tous ceux qui tenteraient d’aller à l’encontre de l’unité et la démocratie.

Lors de son déplacement en province de Gitega ce mardi, le président a interpellé la Commission nationale électorale indépendante (CNI) à travailler d’arrache-pied et d’effectuer les démembrements de la commission dans les délais les plus brefs dans le but d’accompagner le processus de modification de la constitution en instance d’être soumis au référendum.

La société civile a été appelée à jouer son rôle dans les limites de la loi et de ne pas s’ingérer dans les affaires politiques comme ce fut le cas, dit-il, dans le passé récent. Selon le Président Nkurunziza, certaines organisations de la société civile ont travaillé de mèche avec ceux qui ont voulu renverser les institutions du pays en mi 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

252 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR



a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC





Les plus populaires
Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL,(popularité : 41 %)

Burundi : La CENI donne le calendrier des préparatifs du referendum ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Le SG de l’ONU dit non aux attaques de vendredi,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Le Burundi, absent au 27ème sommet à Kigali pour deux raisons,(popularité : 2 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 2 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 2 %)