Le Burundi enfin abritera le sommet de la COMESA


Une délégation du secrétariat de la COMESA est arrivée à Bujumbura ce jeudi. Le Chef de cette délégation indique qu’ils viennent pour continuer les préparatifs du prochain Sommet des Chefs d’État qui se tient à Bujumbura au début de l’année 2018



Par: Isanganiro , jeudi 14 décembre 2017  à 20 : 39 : 03
a

Elle est composée de 7 délégués du secrétariat de la COMESA. « Nous sommes ici pour préparer le Sommet de la COMESA », a dit Martha Elimu, la chef de mission de cette délégation.

Pourtant, il n’ y a pas plus de 3 mois, le secrétariat de cette communauté avait sorti un communiqué pour annoncer qu’il suspendait la tenue de ce Sommet au Burundi.

Une série de critiques contre le Burundi avait été énumérée.

Parmi les imperfections qu’affichait Bujumbura pour abriter ce rendez-vous gigantesque, selon ledit communiqué, figuraient le manque d’infrastructures suffisantes dont les hôtels, un parc automobile suffisant, un débit de connexion suffisant et d’autres.

Sur ces inquiétudes, tout semble avoir changé. « Je ne pense pas que c’est ce qu’on avouns voulu dire. Seulement, on a dit qu’il fallait évaluer, travailler ensemble avec l’équipe du Burundi pour nous convenir que tout est prêt. Mais ça ne veut pas dire que le Burundi n’a pas la capacité d’abriter ce Sommet », a souligné Dr AlickMhizha, un des membres de la délégation.

Un Sommet ’’bénéfique’’ pour le Burundi

Pour Zephyrin Maniratanga, président de la commission chargée des préparatifs dudit Sommet, ce dernier apportera beaucoup d’avantages pour le Burundi.
Sur la question de savoir comment le Burundi a pu convaincre la COMESA," ceux qui avait rédigé ledit communiqué n’étaient pas ceux qui sont arrivés au Burundi pour s’enquérir de la situation réelle", a t-il répondu.

Et d’ ajouter Zephyrin Maniratanga que ce Sommet sera bénéfique, que ce soit pour les opérateurs économiques, mais aussi pour ceux qui veulent voir l’image du pays tel qu’elle se présente.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

194 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi





Les plus populaires
Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 36 %)

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions ,(popularité : 12 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 10 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 8 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 8 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 8 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 8 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 8 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 8 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 8 %)