Désormais une somme 50 mille fbu sera exigée pour être candidat autodidacte à l’Examen d’Etat




Par: Isanganiro , vendredi 15 décembre 2017  à 17 : 16 : 38
a

Selon l’ordonnance ministérielle du 04 décembre 2017, la ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique précise que , dès l’année scolaire 2017-2018, chaque humaniste n’ayant pas réussi à l’examen d’Etat aura à payer une somme de 50.000FBU , frais d’inscription pour être candidat autodidacte. Cette somme sera versée à l’Office Burundais des Recettes OBR.

Selon cette même ordonnance, ces autodidactes se feront inscrire à leurs dernières directions scolaires. L’inscription sera possible après avoir présenté les quittances de versement de cette somme. Ces dernières seront envoyées au Bureau des Evaluations accompagnées de la liste , poursuit l’ordonnance.

Un avantage ou une barrière ?

Selon la coalition Bafashe bige , cette mesure constitue une barrière pour l’avenir de beaucoup d’élèves qui seront contraints de terminer à mi-chemin leur cursus. Me Jean SAMANDARI, président de cette coalition indique qu’en tenant compte de la pauvreté dans laquelle la population se trouve, les parents ne seront pas à mesure de payer cet argent. Il demande au ministre ayant l’éducation dans ces attributions de réviser cette ordonnance pour que ces élèves jouissent pleinement de leur droit à l’éducation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

324 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 14 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 14 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 12 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 11 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 11 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 11 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 10 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 10 %)

Société : Anniversaire de la Radio Isanganiro, un ouf de soulagement aux familles de Cashi,(popularité : 10 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 10 %)