Burundi : les ONGs dans le collimateur du ministre de l’intérieur


Les activités des ONGs en faveur des administratifs et acteurs locaux seront désormais scriptées à la loupe. Le ministre burundais de l’intérieur demande à tous les gouverneurs et au maire de la ville de Bujumbura de veiller à ce que les ateliers organisés par des ONGs soient en Kirundi, et facilités seulement par des burundais.



Par: Isanganiro , lundi 18 décembre 2017  à 15 : 25 : 07
a

Dans sa correspondance adressée aux gouverneurs et le maire de la ville de Bujumbura, Pascal Baradagiye rappelle que toutes les visites des ONGs étrangères à l’intérieur du pays doivent s’effectuer moyennant une autorisation du ministère pour toute activité.

S’adressant à ses subalternes, dans une lettre datée le 11 décembre 2018 enregistré sous le numéro 26/90, M. Barandagije dit que les ateliers doivent être animés par des burundais et en langue nationale. De surcroit, le ministre de l’intérieur explique que les étrangers n’ont plus le droit d’organiser des telles activités mais peuvent y assister.

Non seulement, le ministre Barandagiye demande aux gouverneurs de veiller à ce que les ateliers de ces organisations soient animés désormais par des burundais et en Kirundi, mais également les thèmes à développer lors de ces ateliers devront se référer à la politique et aux orientations du gouvernement du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

299 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 11 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 8 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 8 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 3 %)

Clin d’œil à l’endroit des Imbonerakure ,(popularité : 3 %)

L’Israël salut le rôle du Burundi en Somalie et promet d’aider pour la sécurité alimentaire ,(popularité : 3 %)