La chine prête à appuyer le master des jeunes universitaires burundais


Une convention a été signée ce mercredi 20 décembre 2017 entre l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi et le recteur de l’Université du Burundi. Les étudiants s’en réjouissent mais demandent que le nombre de bénéficiaires soient augmenté.



Par: Isanganiro , mercredi 20 décembre 2017  à 16 : 24 : 28
a

« Un effectif de cinquante étudiants bénéficieront chacune d’une assistance de 60 mille francs burundais par mois et cela à partir de 2018 » a précisé l’Ambassadeur de la République populaire de Chine. Selon le recteur de l’université du Burundi les critères de sélections sont simples. « Parmi les étudiants admis, on choisira les plus démunis que les autres » explique Gaspard Banyankimbona.

L’Ambassadeur de Chine au Burundi souligne que ce financement à hauteur de 36 millions de franc bu par an permettra aux universitaires de poursuivre leurs études. Une commission chargée du suivi, a précisé Li Changlin sera mise en place pour plus de transparence dans le choix des méritants.

Les étudiants se réjouissent de cette initiative de la République populaire de la Chine au Burundi . Pour eux, il faudrait que l’effectif à assister soit majoré.

Selon le recteur, il s’agissait des souhaits des l’UB. « On souhaiterait que tous les étudiants admis dans nos programmes de Master trouvent un financement, ce qui n’est pas possible »s’inquiète Gaspard Banyankimbona. Il demande aux autres âmes charitables d’emboiter le pas à l’Ambassadeur de la république populaire de Chine afin de promouvoir une éducation de qualité au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

206 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 8 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 3 %)

Les hôtels burundais en phase de réanimation,(popularité : 3 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 3 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 2 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 2 %)

Banque mondiale : Une aide en faveur des femmes victimes des violences,(popularité : 2 %)

L’eau thermale de Mugara, une source d’attraction touristique,(popularité : 2 %)