Des présidents africains appréciés par l’Institut Mandela basé en France


Quatre présidents africains, celui de la Tanzanie, du Kenya, du Tchad et du Burundi reçoivent le prix de l’Institut Mandela situé à Paris en France pour cette année dans différentes catégories. Dans un communiqué de presse du 23 décembre, le président de cet Institut Dr. Paul Kananura précise que le prix Mandela est décerné suivant des critères.



Par: Isanganiro , mercredi 27 décembre 2017  à 15 : 44 : 35
a

Les prix Mandela sont décernés selon ce communiqué de presse à des personnalités ou institutions pour récompenser des actions louables en faveur de l’ Afrique et de la paix dans le monde dans l’esprit du panafricanisme.

Le prix Mandela de la paix a été décerné au président tanzanien John Pombe Joseph Magufuli. Il a été primé pour avoir poursuivi la politique tanzanienne de gardien de la paix régionale et des actions louables, souligne le communiqué en faveur de la justice sociale et de la pacification régionale. Selon toujours ce communiqué , Magufuli a une gouvernance qui se caractérise essentiellement par une lutte énergétique contre la corruption et le gaspillage ,la promotion de l’éducation et la politique contre la pauvreté, source d’amélioration de condition de vie en Tanzanie.

Dans la catégorie de la démocratie, le prix Mandela revient au président Kenyan Uhuru Kenyatta pour son esprit démocratique et le respect des décisions institutionnelles qui consacrent le principe sacre de séparation de pouvoir. Selon l’Institut Mandela, cette attitude du présidents Uhuru a fortement contribué à la consolidation du processus démocratique au Kenya.

Dans la rubrique Sécurité, l’Institut Mandela décerne le prix au président tchadien Idriss Déby ITNO, pour sa politique ferme et efficace , dit -il de lutte anti- terroriste dans le Sahel et l’espace du lac Tchad. L’institut Mandela apprécie également sa vision, ajoute le communiqué, et son leadership continental en matière de sécurisation des espaces vitaux et de combat contre le terrorisme-djihadiste dans la bande sahélo-saharienne.

En matière des personnalités éprises de courage , l’institut Mandela prime le président burundais Pierre Nkurunziza pour sa résistance héroïque, poursuit le communiqué, aux sirènes de divisions ethniques fabriquées sur la scène internationale pour déstabiliser le Burundi et sa vision du développement endogène affranchi de l’aide extérieure.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

133 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Amendement du projet de loi sur les libertés publiques qualifié de moins liberticide,(popularité : 2 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 2 %)

L’impartialité de l’institution de l’ombudsman mise en cause ,(popularité : 2 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 2 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 2 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 2 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 2 %)