Minago : 14 ans après l’assassinat d’un Nonce apostolique


L’église catholique du Burundi a commémoré ce vendredi 29 décembre 2017 le 14ème anniversaire de l’assassinat de Monseigneur Michael Aidan Courtney, Nonce apostolique au Burundi de l’époque. L’Evêque du Diocèse Catholique de Bururi dont dépend l paroisse de Minago regrette qu’aucune enquête n’a été jusqu’ici faite pour établir la vérité sur cet assassinat.



Par: Isanganiro , samedi 30 décembre 2017  à 18 : 42 : 05
a

Dans son discours qui a précédé le dépôt des gerbes de fleurs sur le monument érigé au lieu d’assassinat de Monseigneur Michael Aidan Courtney sur la colline Muturirwa en zone Minago près de la RN3 reliant Bujumbura à Rumonge, Monseigneur Venant Bacinoni Evêque du Diocèse Catholique de Bururi, a déclaré au public présent ce vendredi 29 déc.-17 que l’Eglise Catholique reste sur sa soif de connaitre avec exactitude les auteurs et les mobiles de cet assassinat.

Mais dans les coulisses, poursuit cet évêque de Bururi, ce représentant du Pape au Burundi a été victime de son engagement dans la recherche de la paix au Burundi. Mgr Venant Bacinoni a fait savoir que le défunt ne prêchait que la paix entre burundais qui devrait passer par la cessation des hostilités entre belligérants. C’est cette position du Nonce Apostolique différemment appréciée par les belligérants qui lui a valu la mort, a déclaré l’évêque de Bururi.

Cette paix et réconciliation entre burundais prônées par Mgr Courtney restent d’actualité et doivent être effectives au Burundi pour atteindre un développement économique. Selon Mgr Bacinoni, la paix est la condition sine qua non à tout pays pour son développement. Il appelle donc aux Barundi de la rechercher activement et de la consolider en s’asseyant autour d’une même table.

Les festivités ont été clôturées par une messe en la mémoire de Mgr Courtney, une messe célébrée dans la paroisse catholique de Minago à environ deux Kilomètres du lieu d’assassinat. L’administration locale était le grand absent dans ces cérémonies. Seul le chef de zone Minago avait participé dans cette messe et à titre privé selon un chrétien interrogé arguant que ce chef de zone a même boudé la réception juste après cette messe.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

294 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 12 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 11 %)

Le Conseil des Evêques Catholiques du Burundi appelle encore une fois au dialogue inclusif ,(popularité : 11 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 11 %)

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes ,(popularité : 10 %)

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril ,(popularité : 10 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 10 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 10 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 10 %)