Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Affaire Manirumva : Du Statut de juge au partie en conflit




Par: , vendredi 13 avril 2012  à 10 : 24 : 44
a

Les avocats de l’homme d’affaire, Hilaire NDAYIZAMBA, ont porté plainte à la cour suprême contre les juges qui siègent dans l’affaire de l’assassinat d’Ernest MANIRUMVA pour déni de justice.

Ces avocats accusent cinq juges qui composent le siège de n’avoir pas ordonné le ministère public à compléter le dossier en y ajoutant les compléments d’enquête proposés par la troisième commission d’enquête et à procéder au test ADN de certains haut gradés de la police Burundaise recommandé par le FBI, la police Américaine spécialisée dans les investigations.

Dans l’audience publique de ce jeudi 12 Avril 2012, la défense a demandé une fois de plus au siège de se réquiser, mais le siège n’a pas donné raison à la défense et a insisté pour entrer dans le fond du procès.

Après avoir demandé l’intérêt qu’a le siège en voulant à tout prix juger le prévenu alors qu’il a saisi déjà la cour suprême pour déni de justice, une question que le siège s’est gardé de répondre, le prévenu et ses avocats ont quitté la salle d’audience.

Malgré leur absence dans la salle, le ministère public a prononcé les charges qui pèsent sur la personne d’Hilaire Ndayizamba. Ce dernier, selon le ministère Public, est étroitement impliqué dans l’assassinat d’Ernest Manirumva, ancien vice-président de l’OLUCOME.

Le ministère public parle entre autres des preuves qu’il détient, les conversations que le prévenu a eu avec feu Manirumva quelques heures avant sa mort.

Les juges ont par la suite appelé la partie civile à la barre pour demander l’indemnisation, mais la partie civile ne l’a pas voulu puisque la justice n’a pas encore montré les vrais assassins d’Ernest Manirumva.

Le ministère public a demandé au siège d’analyser le rôle de chaque prévenu et lui infliger une peine prévue par la loi.

Les prévenus plaident toujours non coupables et demandent d’être indemnisés pour avoir été injustement incarcérés pendant plusieurs années.

L’affaire est mise en délibéré.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1207 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article