Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005


Le président de la République a procédé le 29 décembre dernier à la nomination des membres du bureau de l’observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité. Le bureau est présidé par Jean de Dieu Mutabazi, tandis que Joseph Sinabwiteye et Emérence Bucumi sont respectivement vice-président et secrétaire général.



Par: Isanganiro , mercredi 3 janvier 2018  à 14 : 44 : 31
a

L’observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité , est un organe consultatif prévu dans la constitution burundaise de 2005. A part la mission de prévenir et éradiquer les actes de génocide, les crimes de guerre et les autres crimes contre l’humanité, l’article 274 de la constitution prévoit que l’observatoire est également chargé de suggérer des mesures pour lutter efficacement contre l’impunité des crimes ; promouvoir la création d’un observatoire régional, et un front national inter-ethnique de résistance contre le génocide, les crimes de guerre et autres crimes contre l’humanité, ainsi que contre la globalisation et la culpabilisation collective.

L’observatoire est aussi chargé de promouvoir une législation contre le génocide, les crimes de guerre et les autres crimes contre l’humanité, et d’en suivre le strict respect, mais aussi proposer des politiques et des mesures pour réhabiliter les victimes de ces actes. Il doit par ailleurs contribuer à la mise en œuvre d’un vaste programme de sensibilisation et d’éducation à la paix, à l’unité et à la réconciliation nationale.

L’article 275 de la constitution stipule que l’Observatoire produit un rapport annuel qu’il soumet au Président de la République, au Gouvernement, à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Et l’article de 276 de préciser qu’une loi organique détermine les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de l’Observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité.

Cet observatoire vient s’ajouter à trois autres déjà fonctionnels au Burundi. Il s’agit du conseil national de la communication , du conseil national de la sécurité nationale et le conseil national chargé des questions économiques et sociales.

En plus de ces organes, le président de la république a également mis en place vers la fin de l’année 2017 le cinquième observatoire tel que le prévoient la constitution et les accords d’Arusha. Il s’agit du conseil national de l’unité nationale et de la réconciliation. A la tête se trouve l’Amb. Guillaume Ruzoviyo, Alice Nzomukunda et Mgr Justin Nzoyisaba étant respectivement vice-présidente et secrétaire général.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

174 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 25 %)

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation ,(popularité : 19 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 6 %)

Burundi : Le parlement discute du génocide et la venue des troupes de l’UA,(popularité : 6 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 6 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 6 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 6 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)