Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005


Le président de la République a procédé le 29 décembre dernier à la nomination des membres du bureau de l’observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité. Le bureau est présidé par Jean de Dieu Mutabazi, tandis que Joseph Sinabwiteye et Emérence Bucumi sont respectivement vice-président et secrétaire général.



Par: Isanganiro , mercredi 3 janvier 2018  à 14 : 44 : 31
a

L’observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité , est un organe consultatif prévu dans la constitution burundaise de 2005. A part la mission de prévenir et éradiquer les actes de génocide, les crimes de guerre et les autres crimes contre l’humanité, l’article 274 de la constitution prévoit que l’observatoire est également chargé de suggérer des mesures pour lutter efficacement contre l’impunité des crimes ; promouvoir la création d’un observatoire régional, et un front national inter-ethnique de résistance contre le génocide, les crimes de guerre et autres crimes contre l’humanité, ainsi que contre la globalisation et la culpabilisation collective.

L’observatoire est aussi chargé de promouvoir une législation contre le génocide, les crimes de guerre et les autres crimes contre l’humanité, et d’en suivre le strict respect, mais aussi proposer des politiques et des mesures pour réhabiliter les victimes de ces actes. Il doit par ailleurs contribuer à la mise en œuvre d’un vaste programme de sensibilisation et d’éducation à la paix, à l’unité et à la réconciliation nationale.

L’article 275 de la constitution stipule que l’Observatoire produit un rapport annuel qu’il soumet au Président de la République, au Gouvernement, à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Et l’article de 276 de préciser qu’une loi organique détermine les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de l’Observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité.

Cet observatoire vient s’ajouter à trois autres déjà fonctionnels au Burundi. Il s’agit du conseil national de la communication , du conseil national de la sécurité nationale et le conseil national chargé des questions économiques et sociales.

En plus de ces organes, le président de la république a également mis en place vers la fin de l’année 2017 le cinquième observatoire tel que le prévoient la constitution et les accords d’Arusha. Il s’agit du conseil national de l’unité nationale et de la réconciliation. A la tête se trouve l’Amb. Guillaume Ruzoviyo, Alice Nzomukunda et Mgr Justin Nzoyisaba étant respectivement vice-présidente et secrétaire général.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

136 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 16 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 5 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 5 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 4 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 4 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 4 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 4 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)