Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi


Les missions officielles effectuées à l’intérieur du pays nécessitent l’autorisation d’un vice-président de la République. Cependant, les déplacements officiels à l’étranger exigent l’autorisation du gouvernement. Les frais de missions sont désormais attribués par catégorie de fonctionnaires de l’Etat.



Par: Isanganiro , jeudi 4 janvier 2018  à 15 : 47 : 34
a

Dans un arrêté du 28 Décembre de l’année dernière, signé conjointement par le 1er et 2ème vice-président de la République, les déplacements officiels sur le territoire national exigent une autorisation du vice-président de la république de tutelle. Selon le même décret, toutes les missions à l’étranger doit être autorisées par le gouvernement tenant compte de son budget et ses priorités.

En outre les demandes d’autorisation d’ordre de mission doivent justifier son objet, son intérêt, les lieux où elle sera effectuée, le nom et la qualité du fonctionnaire. « Les déplacements privés des membres du gouvernement sont portés à la connaissance du cabinet du vice-président de la République dont il relève », exigent Gaston Sindimwo et Joseph Butore.

Pour les missions à l’intérieur du pays, les frais de mission seront octroyés suivant les catégories du fonctionnaire. Le membre du gouvernement et personnalité ayant le rang de ministre aura droit à une somme de 70 mille francs burundais, 50 mille Francs burundais pour les cadres de directions générales, 40 mille francs burundais pour les fonctionnaires de la catégorie de collaboration et 30 mille de francs burundais pour les fonctionnaires de la catégorie d’exécution.

Concernant les missions à l’étranger, 350 dollars américains seront octroyés aux membres du gouvernement et personnalités ayant rang du ministre. Les directeurs généraux et autres cadres de direction perçoivent 300 dollars américains et 250 dollars pour les autres fonctionnaires. Cependant, « lorsque les diplomates burundais effectuent des missions dans les pays d’accréditation autres que les pays où ils résident, les frais encourus ne sont pas à la charge du gouvernement », précise le même arrêté.

Cet arrêté concerne les membres du gouvernement, les membres du parlement, les personnalités et agent du secteur parapublic ou privé ainsi qu’aux éléments de forces de l’ordre une fois confiés à une mission officielle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

415 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 18 %)

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité,(popularité : 10 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 9 %)

Le syndicat des commerçants sommé de disparaitre,(popularité : 8 %)

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen ,(popularité : 6 %)

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés ,(popularité : 6 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 6 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 5 %)

Trop d’impôt tue l’impôt à Makamba ,(popularité : 5 %)

La vie chère est une triste réalité l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Ngoyagoye déplore ,(popularité : 5 %)