Le groupe parlementaire d’Amizero y’Abarundi fustige les arrestations de leurs membres


Le président du groupe parlementaire de la coalition Amizero y’Abarundi dénonce les arrestations répétitives des membres de cette coalition. « C’est la persécution qui continue », dit-il.



Par: Isanganiro , vendredi 5 janvier 2018  à 14 : 57 : 50
a

Le cas récent est celui de 5 de nos membres arrêtés en commune Rugazi de la province Bubanza, dit Pierre Célestin Ndikumana. « Il s’agit de 5 personnes, arrêtées samedi par les forces de l’ordre, chacun à son domicile ». L’officier de la police judiciaire n’a pas pu déterminer les infractions à leur charge, poursuit-il. Cet élu fait savoir que ce dossier serait aujourd’hui entre les mains des administratifs.

La semaine dernière, 5 autres personnes ont été arrêtées en commune Gihanga. Ces dernières sont accusées de mener une campagne de sensibilisation à la population pour voter « NON », dans le referendum constitutionnel.

L’honorable P. Célestin Ndikumana dit que sa coalition n’a jamais commencé à mener des campagnes de sensibilisation sur le prochain referendum. Pour lui, leurs membres sont victimes de soupçons puisque, l’étape dans ce processus référendaire en est aujourd’hui à l’explication des changements apportés par ce projet de Constitution.

Ce député dit que le Burundi risque de faire marche en arrière dans la liberté politique. « Le verrouillage de l’espace politique continue, ils ne veulent pas de voies discordantes ». Il demande aux autorités d’user de la patience plutôt que de soupçonner les gens pour des faits qui ne tiennent pas.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

182 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 13 %)

La nouvelle législation sur le CNC : une adoption sous controverse,(popularité : 3 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 3 %)

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)