Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Tourisme : Des veilleurs non rémunérés au Parc National de Ruvubu


Deux veilleurs à la disposition des touristes dans le Parc National de Ruvubu affirment passer quatre ans sans salaire. Ils disent qu’ils vivent dans de conditions défavorables. Le ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme reconnait ces veilleurs et promet une régularisation.



Par: Isanganiro , vendredi 5 janvier 2018  à 15 : 27 : 38
a

Virgin Nkurunziza et Martin Mudende, tous veilleurs au bâtiment public du parc de Ruvubu appelé Camping lodge se plaignent contre le non-paiement de leur salaire. Ils affirment qu’ils viennent de passer une période de quatre ans sans qu’ils ne soient rémunérés. «  Avant nous travaillions pour une société appelée DEMCO mais plus tard nous avons été recruté par les agents du ministère qui étaient venus ici ; nous n’avons été rémunéré qu’une année. Par après nos comptes bancaires ont été suspendus », se plaint Virgin Nkurunziza, complètement déboussolé.

Ce sexagénaire indique que, lui et son collègue, vivent dans de mauvaises conditions. « Nos enfants ont abandonné l’école, nous sommes vraiment malheureux. Nous ne voyons pas à quel saint se vouer. « Nous avons été contactés pour être à ce service par un certain Kamis », ajoute Nkurunziza brandissant un petit papier déchiré sur lequel sont écrits les numéros de téléphone. Ces veilleurs demandent qu’ils soient rétablis dans leur droit.

L’Office National du Tourisme, via son Directeur Général, dit ne pas reconnaitre ces veilleurs. Contrairement à cet office, le ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme indique être au courant de ce non-paiement de leur salaire. Samson Ndayizeye, secrétaire permanent à ce ministère explique que ces veilleurs étaient payés par l’O.N.T avant que ce dernier l’arrête arguant qu’il n’a plus de moyen en Septembre 2015.Ce cadre du ministère tranquillise ces veilleurs, qu’après avoir résilié le contrat avec BISCON qui avait le marché de réhabilitation de Camping Lodge, ils seront régularisés.

Le Parc National de Ruvubu s’étend sur les communes de Kigamba dans la province Cankuzo,Gitaramuka de la province ainsi que la commue Buhinyuza de la province Muyinga.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

215 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 15 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 9 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 9 %)

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 8 %)

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité,(popularité : 8 %)

Me Baribonekeza Jean Baptiste à la tête de la CNIDH ,(popularité : 8 %)

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes,(popularité : 8 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 7 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 7 %)

Burundi-Médias : Que risque la RFI ? ,(popularité : 7 %)