Tourisme : Des veilleurs non rémunérés au Parc National de Ruvubu


Deux veilleurs à la disposition des touristes dans le Parc National de Ruvubu affirment passer quatre ans sans salaire. Ils disent qu’ils vivent dans de conditions défavorables. Le ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme reconnait ces veilleurs et promet une régularisation.



Par: Isanganiro , vendredi 5 janvier 2018  à 15 : 27 : 38
a

Virgin Nkurunziza et Martin Mudende, tous veilleurs au bâtiment public du parc de Ruvubu appelé Camping lodge se plaignent contre le non-paiement de leur salaire. Ils affirment qu’ils viennent de passer une période de quatre ans sans qu’ils ne soient rémunérés. «  Avant nous travaillions pour une société appelée DEMCO mais plus tard nous avons été recruté par les agents du ministère qui étaient venus ici ; nous n’avons été rémunéré qu’une année. Par après nos comptes bancaires ont été suspendus », se plaint Virgin Nkurunziza, complètement déboussolé.

Ce sexagénaire indique que, lui et son collègue, vivent dans de mauvaises conditions. « Nos enfants ont abandonné l’école, nous sommes vraiment malheureux. Nous ne voyons pas à quel saint se vouer. « Nous avons été contactés pour être à ce service par un certain Kamis », ajoute Nkurunziza brandissant un petit papier déchiré sur lequel sont écrits les numéros de téléphone. Ces veilleurs demandent qu’ils soient rétablis dans leur droit.

L’Office National du Tourisme, via son Directeur Général, dit ne pas reconnaitre ces veilleurs. Contrairement à cet office, le ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme indique être au courant de ce non-paiement de leur salaire. Samson Ndayizeye, secrétaire permanent à ce ministère explique que ces veilleurs étaient payés par l’O.N.T avant que ce dernier l’arrête arguant qu’il n’a plus de moyen en Septembre 2015.Ce cadre du ministère tranquillise ces veilleurs, qu’après avoir résilié le contrat avec BISCON qui avait le marché de réhabilitation de Camping Lodge, ils seront régularisés.

Le Parc National de Ruvubu s’étend sur les communes de Kigamba dans la province Cankuzo,Gitaramuka de la province ainsi que la commue Buhinyuza de la province Muyinga.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

202 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 9 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 4 %)

Détenus : Après la grève, le manque de soin est au rendez vous,(popularité : 4 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 3 %)

Le CPJ et HRW s’inscrivent en faux contre l’intimidation des média au Burundi,(popularité : 3 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 3 %)

Les agresseurs de Yannick Nihangaza désormais entre perpétuité et pendaison ,(popularité : 3 %)

La fondation Henri Dunant soutient Pierre Claver Mbonimpa,(popularité : 3 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 3 %)

Un membre du MSD sorti de l’hôpital et conduit en prison,(popularité : 3 %)