Pénurie des produits de la Brarudi


Certains produits de la Brarudi sont devenus rares. Les consommateurs s’interrogent.



Par: Isanganiro , jeudi 11 janvier 2018  à 16 : 59 : 02
a

« Cette pénurie date d’il y a plus d’une semaine », souligne un des vendeurs des produits de la Brarudi dans le quartier urbain de Carama. Ce manque est beaucoup plus prononcé pour les boissons alcoolisées comme la Primus et l’Amstel.

Au cours de l’émission Aho IwanyuHavugwaAmaki de la Radio Isanganiro, d’autres commerçants et consommateurs de ces produis ont décrit la même situation à l’intérieur du pays. « C’est après la fête de Noël que ce manque des boissons de la Brarudi a commencé à se manifester », précise un auditeur de Gitega.

Ces clients de la Brarudi font savoir que les prix de ces produits ont d’ailleurs monté. « La bouteille de Primus est passée de 1400 frs à 1600 frs, voire 1700 frs. L’amstel s’achète aujourd’hui à 2000 frs, au lieu de 1800 frs ».

Le chargé de la communication à la BRARUDI Remy Ndayishimiye explique que cette pénurie a été causé par la forte demande qui s’observe chaque fois durant les fetes de fin d’année. « Nous essayons d’accroitre notre chaine de production pour satisfaire à la demande de nos clients » indique –t-il.Il leur tranquillise que d’ici une semaine,le problème sera résolu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

141 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 41 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 8 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 8 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 7 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 7 %)

Le personnel de la Sodeco réclame des indemnités avant la privatisation de l’entreprise,(popularité : 6 %)

Burundi : Revenue National Moyen par Habitant estimé à 280 $ en 2013,(popularité : 6 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 6 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 6 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 6 %)