Un trou de 80 milliards de Fbu au compte du trésor en 2011, Parcem s’inquiète




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 13 avril 2012  à 16 : 45 : 12
a

« Depuis le mois d’avril jusqu’au mois de décembre 2011, le solde du trésor est resté déficitaire de 80 milliard de francs bu, » une affirmation de Faustin Ndikumana au cours d’un point de presse qu’il a animé ce vendredi autour de la problématique de l’exécution budgétaire exercice 2011.

Il indique que les bailleurs de fonds ont décaissé de manière parcimonieuse les dons puisque ces derniers n’ont honoré leurs engagements qu’à hauteur seulement de 20% de fonds pour le Burundi.

L’Etat des lieus de la corruption et des violations des droits de l’homme étant certains des facteurs qu’ils mettent en avant pour accorder des dons conformément aux accords de Paris et d’Accra de la part du PARCEM. 

Outre le solde du trésor qui aura été déficitaire pendant cette période, le PARCEM indique que L’Etat a aussi été obligé de faire recours aux certificats du trésor pour bénéficier des emprunts auprès des établissements bancaires et financiers qui, en 2011, se chiffrent à 350 milliards de FBu pour continuer à honorer ses engagements, selon Faustin Ndikumana. Pour Faustin Ndikumana, le recours aux emprunts est lourd de conséquence.

« Si un tel comportement continue son chemin, les burundais seront obligés dans l’avenir d’acheter les biens et services à l’aide de beaucoup de masses de billets comme la RDC l’a vécu, » indique toujours Faustin Ndikumana.

Il dit que, malgré ses efforts, l’OBR seul ne peut pas faire marcher le pays dans le secteur économique. Des mesures d’austérité dans les dépenses méritent d’être prises par le gouvernement pour y faire face selon Faustin Ndikumana, qui dit que jusqu’à présent la première victime de ce défi est la population burundaise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

604 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 59 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 20 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 16 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 13 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 12 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 12 %)

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA,(popularité : 11 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 11 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 11 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 11 %)