Rumonge :Le législatif « contredit » ou « corrige » l’exécutif


Alors que ThérenceNtahiraja, assistant et porte-parole du ministère de l’intérieur expliquait les articles qui seront amendés dans la constitution, ilappelle la population de Rumonge à voter « Oui » leprojet de constitution. Par contre, le Président de l’Assemblée Nationale Pascal Nyabenda, dit que l’heure de la propagande n’a pas encore sonnée.



Par: Isanganiro , jeudi 11 janvier 2018  à 17 : 08 : 31
a

Pour clore son discours, ThérenceNtahiraja, l’assistant et porte-parole du ministère de l’intérieur lance un appel à la population pour voter en faveur du projet de constitution qui sera soumis au référendum au mois de Mai prochain. « De ma part, je ne peux pas remettre la parole à ceux qui me l’ont donné sans que j’invite toute la population de Rumonge à voter « Oui » pour cette nouvelle constitution », indiqueThérenceNtahiraja s’adressant publiquement à la population de Rumonge.

Toutefois, Pascal Nyabenda, président de la Chambre Basse du Parlement déclare que le moment de faire la propagande du « oui » ou du « non » n’est encore arrivé. « Tous ceux qui enseignent le « oui » ou le « non » font une campagne précoce, il n’est pas encore temps. Nous sommes venus pour le compte du gouvernement et on ne fait qu’expliquer le contenu du projet de constitution. Si un jour je reviens pour la propagande, je viendrai avec une autre casquette contraire à celle que je porte aujourd’hui », justifie le numéro un de l’Assemblée Nationale devant la population de Rumonge.

La semaine écoulée, l’Ombudsman burundais Edouard Nduwimana avait appelé les habitants de la mairie de Bujumbura à voter positivement la nouvelle constitution. Même son de cloche du côté de la première vice-présidence de la République, Gaston Sindimwo a invité la population de Mwaro à accorder un « Oui » à ce nouveau texte fondamental.

Ces interventions controverséesinterviennent après que la Commission Electorale Nationale Indépendante, par le biais de son porte-parole, ait rappelé que toute personne qui enseigne la population à voter pour ou contre la constitution fait une campagne prématurée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

169 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Elections 2020, la contribution qui fait couler beaucoup d’encre et de salive



a

"Le retrait du Burundi de la CPI n’est pas synonyme de l’impunité", dit la Ministre de la Justice



a

Des engins de pêche prohibée saisis à Rumonge



a

Conflit de représentation au sein de la coalition COPA : MUTABAZI dans les collimateurs



a

Une forte présence des militaires et policiers à Ngagara



a

BURINGA –Des personnes en provenance d’un enterrement attaquées



a

Burundi : Trente civils tués en 2 semaines, la Ligue Iteka s’inquiète



a

Les négociations de Bujumbura suspendues ce samedi



a

Deux civils tués et un policier grièvement blessé au centre-ville Bujumbura.



a

La justice burundaise active le dossier du massacre des Banyamulenge





Les plus populaires
Simples faussaires ou administration parallèle ? ,(popularité : 2 %)

Un nourrisson éloigné de sa maman à base de conflits,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Des écoles détruites par les pluies torrentielles,(popularité : 2 %)

Les prix des denrées alimentaires triplent : l’OBR et la Regideso pointés du doigt ,(popularité : 2 %)

La privatisation des entreprises de l’Etat ou "vache laitière", dit le Parcem ,(popularité : 2 %)

A qui profite la limitation des libertés publiques ?,(popularité : 2 %)

Vente par voie parée : La Cour Constitutionnelle se déclare incompétente,(popularité : 2 %)

La police interdit l’exportation des mandarines.,(popularité : 2 %)

Kinama , un marché qui pue,(popularité : 2 %)

IPR : Pourquoi le traitement inéquitable des fonctionnaires ?,(popularité : 2 %)