Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU




Par: Désiré Nimubona , vendredi 13 avril 2012  à 19 : 31 : 23
a

L’un des avocats d’Alexis Sinduhije, président du MSD, vient d’adresser une correspondance au Conseil de sécurité, précisément au comité sur le Congo pour demander « des enquêtes sur la méthodologie suivie par le Groupe d’Experts sur la République Démocratique du Congo au sujet de fausses allégations contre Alexis Sinduhije ».

Dans cette lettre, Me Raoul Boulakia, avocat de Sinduhije, se montre inquiet de la méthodologie qui n’a pas été respectée. Même la photo qui a été postée dans ce rapport n’est pas proche de celle de Sinduhije, sauf que les deux ont en commun la peau noir, selon toujours cette correspondance.

Selon l’avocat de Sinduhije, son client a été accusé de financer des groupes de malfaiteurs opérant dans la région de l’est du Congo, et surtout d’être à la tête des FNL, un groupe armé burundais qui serait basé dans cette région et dont Sinduhije serait leader.

La correspondance s’insurge contre le fait que les enquêteurs semblent avoir consulté une seule source, c’est-à-dire, les adversaires politiques de son client.

Me Boulakia dans sa lettre souligne que son client a déjà eu des ennuis suite à ces publications par ce Groupe d’Experts des Nations Unis sur le Congo.

Il se réfère à sa récente arrestation en Tanzanie, une arrestation qui n’a duré qu’une dizaine de jours.

Selon cette correspondance, ce Groupe d’Experts avait publié ce rapport, sans pour autant tenir en considération les dangers ou les conséquences néfastes qui pourraient lui arriver, en tant qu’homme politique de l’opposition.

Le président du MSD avait été arrêté à Dar Es Salam en janvier dernier et mis en détention durant presque dix jours, avant d’être relaxé sur pression de la justice tanzanienne et de la communauté internationale.

Son avocat tanzanien avait lui aussi porté plainte contre le chef de police de Dar es Salam, alors que son avocat belge, Bernard Menguin, avait à son tour déploré des conditions inacceptables de détention de Sinduhije en Tanzanie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1222 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 5 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 4 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 4 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 4 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 4 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 4 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 3 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le CNDD-FDD se dissocie de ses jeunes zélés ,(popularité : 3 %)

Le CPJ et HRW s’inscrivent en faux contre l’intimidation des média au Burundi,(popularité : 3 %)