Les réclamations au CFPP de Nyakabiga refont surface




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 16 avril 2012  à 08 : 18 : 08
a

Les droits salariaux datant de 2007 restés lettres mortes malgré plusieurs correspondances qui ont été adressées aux autorités de tutelles sont les principales revendications du personnel membre du syndicat libre des travailleurs du centre de formation professionnelle de Nyakabiga comme cela apparait dans une lettre rendue publique ce vendredi 13 avril 2012.

Egide Ndayizeye président du syndicat libre des travailleurs des CFPP, (SLT CFPP signataire de ce document indique que le personnel des CFPP réclame l’avancement de grade depuis 2007.

Ce personnel revendique également des primes de fidélité pour le personnel uniquement qui vient de passer entre 10, 15 et 20 ans au service et des indemnités de logement qui s’élèvent à 15% par rapport à leurs salaires pour tout le personnel, selon le représentant de ce syndicat.

Le personnel regroupé au sein du SLT CFPP demande également au ministère ayant en charge la formation professionnelle de porter les allocations familiales des enfants et des conjoints à hauteur respectivement de 1000 francs bu et 2000 francs bu.

Ces revendications refont surface car elles avaient été acceptées par le gouvernement burundais à la suite des négociations que le conseil d’administration de la CFPP avait tenu avec les ministres des finances et celui de l’éducation primaire et secondaire.

Ce personnel dit que leurs revendications sont fondées parce qu’elles ne ne divergent pas du tout avec le code du travail en vigueur au Burundi et aux statuts régissant le SLT.

En 2008 , la grève au CFPP avait eu lieu suite aux mêmes revendications ci haut mais sans succès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

470 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 17 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 17 %)

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 16 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 16 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 15 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 14 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 14 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 13 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 13 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 13 %)