Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Certains des réfugiés congolais s’opposent à leur transit par des camps


Ce lundi 29janv.-18, certains réfugiés congolais accueillis à Rumonge depuis ce mercredi 24 janv.-18 ont refusé d’être embarqués vers des camps leurs réservés. Ils veulent regagner leur pays, du moins dans les régions encore paisibles, estimant que l’accueil leur réservé au Burundi n’est pas des plus bons. Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge explique que la loi régissant les réfugiés veut qu’ils transitent d’abord par les camps. Entre temps, un deuxième congolais est mort à l’hôpital public de Rumonge la nuit de ce dimanche à lundi.



Par: Isanganiro , mardi 30 janvier 2018  à 13 : 38 : 13
a

Comme le disent certains de ces réfugiés congolais, ils ne sont plus à mesure de tenir dans les mauvaises conditions de vie dans lesquelles ils se trouvent actuellement. Ils disent en effet qu’ils n’ont reçu aucune aide en vivres 5 jours qu’ils viennent de passer sur le territoire burundais. Par ailleurs, ils n’ont pas assez de latrines ou sont dépassés par les effectifs élevés à tel point que les excréments humains sont éparpillés notamment autour du Tribunal de Grande Instance de Rumonge où les volontaires de la Croix Rouge de Burundi veillent tout le temps à désinfecter.

Ils n’ont pas de moustiquaires dans une région où grouillent les moustiques et une cinquantaine de personnes ont déjà fréquenté l’hôpital public de Rumonge, souffrant du paludisme, de diarrhées et vomissements. D’autres comme Elisha Marco étaient à la recherche de leurs enfants. Elisha les a retrouvés à Rumonge et dit qu’il n’est pas à mesure de faire vivre ces petits de 2 et 4ans en l’absence de leur maman abritée à Kazimiya dans le Sud-Kivu. Pour toutes ces raisons, ils demandent une autorisation pour regagner leur pays dans les régions encore paisibles et certains disent qu’ils en ont même les moyens financiers.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, juge irrecevable leur demande qui n’est possible que s’ils passent préalablement par un camp de transit. Entre temps, un 2ème réfugié congolais cette fois-ci une femme, est morte la nuit de ce dimanche à lundi 29 janvier 2018 à l’hôpital public de Rumonge, après la mort d’un homme le week-end dernier.

D’autres réfugiés en provenance de la presqu’ile d’Ubwali sont arrivés au port commercial de Rumonge le matin de ce lundi 29 janv. 18 à bord de 7 navires de transport et 6 bateaux de pêche. Après une accalmie de ce week-end avec seulement 6 réfugiés accueillis à Rumonge, de violents combats sont signalés dans la presqu’ile d’Ubwali depuis ce dimanche entre combattants mayi-mayi et les forces armées de la RDC et des bombes se faisaient entendre à Rumonge même le matin de ce lundi 29 janvier 2018.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

174 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 20 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 8 %)

Bambo au nord du Burundi en proie à l’intolérance politique,(popularité : 8 %)

Grève au Lycée Musinzira à Gitega,(popularité : 7 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 7 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 7 %)

Un incendie détruit deux kiosques au marché de Ngozi,(popularité : 7 %)

Le désarmement forcé se poursuit dans différents quartiers de la capitale Bujumbura,(popularité : 7 %)

La Radio Isanganiro sauve un homme de kabezi accusé d’être sorcier,(popularité : 7 %)

ISALE/SECURITE : Pontien BARUTWANAYO n’est plus,(popularité : 7 %)