La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus


Les listes des agents retenus pour le recensement des électeurs pour le oui ou le non au référendum du projet de la nouvelle constitution du Burundi, des listes affichées depuis la nuit de ce vendredi de la semaine écoulée, ont été réaménagées le matin de ce lundi 29 janvier 2018. Ceux qui ne se sont pas retrouvés sur les nouvelles listes disent que le cndd-fdd a ordonné cette modification, ce que rejette en bloc le président de la CEPI Rumonge.



Par: Isanganiro , mardi 30 janvier 2018  à 13 : 44 : 59
a

Les deux jours que les listes des agents recenseurs retenus sont affichées aux fenêtres du bureau de la CECI Rumonge n’ont pas suffi pour les rendre définitives. Alors que les agents retenus et affichés s’étaient levés tôt ce lundi 29 janvier 2018 pour suivre une formation qui les prépare à la tâche qui les attend, d’autres listes bien différentes de celles affichées ont été lues à l’entrée de la grande salle du lycée Rumonge où se déroulent cette formation préparatoire des agents recenseurs, et cela à midi pour une formation qui devait commencer à 8h du matin selon une affiche au bureau de la CECI Rumonge.

Que se passait-il pendant tout ce temps ?

Des sources auprès de certains agents recenseurs retenus et non retenus (sur les nouvelles listes lues ce lundi 29 janv.2018) disent qu’ils étaient au courant que les listes affichées aux fenêtres de la CECI Rumonge ont révolté les imbonerakure, jeunes du parti cndd-fdd au pouvoir au Burundi qui ne se sont pas retrouvés et ont menacé même de ne pas sécuriser ce recensement s’ils n’étaient pas embauchés.

Ces mêmes sources disent que la direction du parti cndd-fdd s’est réunie et a confectionné des listes de ses jeunes qui devraient intégrer à tout prix les CECI. Et les insérer dans les listes reviendrait automatiquement à y rayer les autres essentiellement des partis et des coalitions de l’opposition surtout radicale et c’est ce qui a été fait.

Selon un agent recenseur remplacé, il ne devrait pas y avoir une discrimination dans un tel travail d’intérêt national. De son coté, Obed Ntakiyiruta, député de la coalition d’Amizero y’Abarundi élu dans la circonscription de Rumonge indique que 24 agents recenseurs de cette coalition retenus dans un premier temps ont été ensuite remplacés sous les ordres du cndd-fdd à la dernière minute, une preuve que la CENI n’est pas du tout indépendante.

Léopold Niyonganji, président de la CEPI Rumonge explique que ceux qui ont été remplacés sont ceux qui avaient été recrutés pour prester sur des collines où ils ne sont pas natifs. Faux, diront les agents recenseurs d’Amizero y’Abarundi remplacés alors qu’ils avaient été recrutés sur leurs collines respectives notamment à Karonke et à Minago.

On ne sait pas encore à quand le recrutement des agents recenseurs prendra fin à la CECI Rumonge car deux heures après le début de la formation, le recrutement par téléphone se poursuivait.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

208 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 21 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 2 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 2 %)

Le sénat approuve 7 gouverneurs dont un journaliste de la radio Isanganiro,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)