La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus


Les listes des agents retenus pour le recensement des électeurs pour le oui ou le non au référendum du projet de la nouvelle constitution du Burundi, des listes affichées depuis la nuit de ce vendredi de la semaine écoulée, ont été réaménagées le matin de ce lundi 29 janvier 2018. Ceux qui ne se sont pas retrouvés sur les nouvelles listes disent que le cndd-fdd a ordonné cette modification, ce que rejette en bloc le président de la CEPI Rumonge.



Par: Isanganiro , mardi 30 janvier 2018  à 13 : 44 : 59
a

Les deux jours que les listes des agents recenseurs retenus sont affichées aux fenêtres du bureau de la CECI Rumonge n’ont pas suffi pour les rendre définitives. Alors que les agents retenus et affichés s’étaient levés tôt ce lundi 29 janvier 2018 pour suivre une formation qui les prépare à la tâche qui les attend, d’autres listes bien différentes de celles affichées ont été lues à l’entrée de la grande salle du lycée Rumonge où se déroulent cette formation préparatoire des agents recenseurs, et cela à midi pour une formation qui devait commencer à 8h du matin selon une affiche au bureau de la CECI Rumonge.

Que se passait-il pendant tout ce temps ?

Des sources auprès de certains agents recenseurs retenus et non retenus (sur les nouvelles listes lues ce lundi 29 janv.2018) disent qu’ils étaient au courant que les listes affichées aux fenêtres de la CECI Rumonge ont révolté les imbonerakure, jeunes du parti cndd-fdd au pouvoir au Burundi qui ne se sont pas retrouvés et ont menacé même de ne pas sécuriser ce recensement s’ils n’étaient pas embauchés.

Ces mêmes sources disent que la direction du parti cndd-fdd s’est réunie et a confectionné des listes de ses jeunes qui devraient intégrer à tout prix les CECI. Et les insérer dans les listes reviendrait automatiquement à y rayer les autres essentiellement des partis et des coalitions de l’opposition surtout radicale et c’est ce qui a été fait.

Selon un agent recenseur remplacé, il ne devrait pas y avoir une discrimination dans un tel travail d’intérêt national. De son coté, Obed Ntakiyiruta, député de la coalition d’Amizero y’Abarundi élu dans la circonscription de Rumonge indique que 24 agents recenseurs de cette coalition retenus dans un premier temps ont été ensuite remplacés sous les ordres du cndd-fdd à la dernière minute, une preuve que la CENI n’est pas du tout indépendante.

Léopold Niyonganji, président de la CEPI Rumonge explique que ceux qui ont été remplacés sont ceux qui avaient été recrutés pour prester sur des collines où ils ne sont pas natifs. Faux, diront les agents recenseurs d’Amizero y’Abarundi remplacés alors qu’ils avaient été recrutés sur leurs collines respectives notamment à Karonke et à Minago.

On ne sait pas encore à quand le recrutement des agents recenseurs prendra fin à la CECI Rumonge car deux heures après le début de la formation, le recrutement par téléphone se poursuivait.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

199 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 76 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 6 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 4 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 4 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 3 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 3 %)

Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi ,(popularité : 3 %)

Kayanza : les politiciens se réunissent pour 2015, entente précaire ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)