Electricité : Bientôt le délestage sur fond d’espoir




Par: Désiré Nimubona , lundi 16 avril 2012  à 19 : 23 : 58
a

Les clients de la Regideso devraient, dans les prochains jours, se préparer encore à un délestage, suite à la demande croissante de l’électricité, a souligné le Directeur Général de la Regideso dans une réunion avec les opérateurs économiques du Burundi et les services en charge de l’énergie.

Selon Pascal Ndayishimiye, le pays a besoin aujourd’hui d’au moins 51.7 mégawatts pour tourner toutes les industries à travers le pays, éclairer les hôtels et autres infrastructures qui ne cessent d’augmenter.

Le Burundi produit 32 mégawatts uniquement au pays et doit importer 15 mégawatts pour faire face à cette pénurie cyclique, a-t-il indiqué.

Seules 2% de la population burundaise a accès à l’électricité dans tout le pays. Selon le ministre de l’Energie et Mines, Come Manirakiza, la consommation annuelle de l’électricité est de 23 kilowatt par an et par individu, un des taux les « plus bas d’Afrique ».

Les problèmes énergétiques au Burundi

Selon des officiels sur place dont le ministre lui-même, Come Manirakiza, la Regideso fait face à un manque criant de financement.

Un des négociateurs privés pour la construction d’un barrage s’indigne du retard dans le traitement des dossiers pour le début des travaux, un comportement de nature à choquer les investisseurs.

Le ministre de l’énergie et des mines de son côté a dit que la volonté de faciliter les choses et de chercher les investisseurs dans ce domaine est là.

Des perspectives d’avenir

Le Gouvernement burundais via le Ministre des Mines et Énergie a fait savoir que le pays est en train de construire un barrage hydroélectrique à Mpanda, Kabu XVI. Il a dit que la réhabilitation des barrages de Rwegura, et la conclusion du contrat d’achat de l’électricité thermique par Pivotech sont aussi des projets en cours.

En plus, des discussions sont en cours entre le Burundi, le Rwanda et la RD Congo d’un côté, et le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie de l’autre pour la construction des barrages régionaux dans le cadre des projets intégrateurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

864 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 66 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 9 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 7 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 6 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 5 %)

Région ouest : Carence de sang au CNTS ,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

BUBANZA : Plus de 40 millions de Fbu détournés dans le CAPRIMU.,(popularité : 3 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 3 %)

Les revendications salariales ont-elles raison d’avoir lieu ? ,(popularité : 3 %)