Le forum permanent de dialogue politique, une succursale du parti CNDD FDD selon l’Uprona




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 16 avril 2012  à 19 : 28 : 15
a

43 Sur partis politiques agrées au Burundi, 19 partis politiques avaient pris part aux débats sur la mise place du statut politique de l’opposition ce lundi 16 avril 2012 comme on l’a constaté.

La plupart de ces partis politiques ne sont pas tellement connus sur l’échiquier national et étaient représentés par des jeunes dont les étudiants des universités de Bujumbura.

Patricia Ndayizeye, la présidente du Parti des Masses Laborieuses, PML , Abanyamwete a dit qu’en l’espace de deux jours les responsables partis qui étaient présents dans cette rencontre vont enrichir le projet de loi portant statut de l’opposition politique au Burundi dont les recommandations seront d’ici deux semaines transmises à la chambre basse du parlement pour étude.

Elle a dit qu’un tel projet s’inscrit dans le souci de promouvoir la démocratie particulièrement pour ce qui est du rôle de l’opposition à savoir celui de modérer les ardeurs de la majorité par les critiques et les contre propositions conformément à la constitution de la république du Burundi et à d’autres lois en vigueurs au pays.

De la part de Patricia Ndayizeye, cette valeur qui, d’ailleurs est d’utilité publique, se cherche depuis 2010 puisque l’opposition parlementaire n’existe pas. Elle a indiqué que les préoccupations des partis regroupés au sein de l’ADC seront analysées dans ce projet de statut bien qu’ils aient boycottés la séance.

Le ton est tout autre de la part des responsables des partis qui n’ont pas pris part à ces débats. Bonaventure Niyoyankana, président du parti Uprona qualifie cette vingtaine de partis politiques présents dans la séance de succursale du parti au pouvoir.

Le forum permanent de dialogue politique a été boycotté par l’ADC ikibiri qui réclame plutôt des négociations avec le parti présidentiel depuis la fin des élections de 2010.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

936 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 4 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)