« Toutes les équipes au complet »


Prestation de serment ce mardi des membres du conseil national de l’unité et de la réconciliation ainsi que les nouveaux commissaires de la commission vérité et réconciliation devant le président de la république et les parlementaires. Le président du conseil de l’unité dit être déterminé à tout faire pour que l’unité soit une réalité au Burundi.



Par: Isanganiro , mardi 6 février 2018  à 15 : 33 : 02
a

Tenant à la main le drapeau du Burundi et celui de l’unité nationale, les membres du conseil de l’unité et de la réconciliation et les nouveaux commissaires de la CVR ont prêté serment devant le numéro un burundais et les deux chambres du parlement ainsi que le corps ministériel.

A la tête de ce nouveau conseil parmi ceux prescrits par la constitution se trouve l’ambassadeur Guillaume Ruzoviyo. La vice-présidence est assurée par Alice Nzomukunda au moment où Mgr Justin Nzoyisaba occupe la place de secrétaire. Les autres membres de ce conseil sont Adolphe Rukenkanya, Alphonse Bazonyica, Zénon Bigirimana et Médiatrice Bizabishaka. Le président de ce conseil dit qu’une des missions est que l’unité soit effective. « La question de l’unité a fait polémique dans ce pays. Nous voulons utiliser tous les outils possibles pour consolider l’unité afin qu’il puisse naitre la réconciliation ».

L’autre équipe qui a été complétée est celle de la CVR.

JPEG - 31.1 ko
La CVR au complet ©Isanganiro

Devant le chef de l’état, ses trois nouveaux membres ont prêté serment ce mardi. Les nouveaux commissaires de cette entité sont Clément Noé Ninziza qui va jouer le rôle de vice président , l’abbé Pascal Niyonkuru et Léonce Ngabo. Jean Louis Nahimana, président de la CVR indique que c’est un avantage pour eux d’avoir l’équipe au complet. « Nous sommes très content d’avoir ces 3 nouveaux commissaires, le travail va être allégé parce que nous passons de 8 à 11 commissaires. De plus, nous aurons des compétences diversifiées dans cette équipe. »

Ces nouveaux commissaires de la CVR remplacent Didace Kiganahe, Mgr Bernard Ntahoturi et l’abbé Désiré Yamuremye. Ces figures n’étaient plus à la commission pour des raisons diverses , explique la CVR.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

244 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)