« Toutes les équipes au complet »


Prestation de serment ce mardi des membres du conseil national de l’unité et de la réconciliation ainsi que les nouveaux commissaires de la commission vérité et réconciliation devant le président de la république et les parlementaires. Le président du conseil de l’unité dit être déterminé à tout faire pour que l’unité soit une réalité au Burundi.



Par: Isanganiro , mardi 6 février 2018  à 15 : 33 : 02
a

Tenant à la main le drapeau du Burundi et celui de l’unité nationale, les membres du conseil de l’unité et de la réconciliation et les nouveaux commissaires de la CVR ont prêté serment devant le numéro un burundais et les deux chambres du parlement ainsi que le corps ministériel.

A la tête de ce nouveau conseil parmi ceux prescrits par la constitution se trouve l’ambassadeur Guillaume Ruzoviyo. La vice-présidence est assurée par Alice Nzomukunda au moment où Mgr Justin Nzoyisaba occupe la place de secrétaire. Les autres membres de ce conseil sont Adolphe Rukenkanya, Alphonse Bazonyica, Zénon Bigirimana et Médiatrice Bizabishaka. Le président de ce conseil dit qu’une des missions est que l’unité soit effective. « La question de l’unité a fait polémique dans ce pays. Nous voulons utiliser tous les outils possibles pour consolider l’unité afin qu’il puisse naitre la réconciliation ».

L’autre équipe qui a été complétée est celle de la CVR.

JPEG - 31.1 ko
La CVR au complet ©Isanganiro

Devant le chef de l’état, ses trois nouveaux membres ont prêté serment ce mardi. Les nouveaux commissaires de cette entité sont Clément Noé Ninziza qui va jouer le rôle de vice président , l’abbé Pascal Niyonkuru et Léonce Ngabo. Jean Louis Nahimana, président de la CVR indique que c’est un avantage pour eux d’avoir l’équipe au complet. « Nous sommes très content d’avoir ces 3 nouveaux commissaires, le travail va être allégé parce que nous passons de 8 à 11 commissaires. De plus, nous aurons des compétences diversifiées dans cette équipe. »

Ces nouveaux commissaires de la CVR remplacent Didace Kiganahe, Mgr Bernard Ntahoturi et l’abbé Désiré Yamuremye. Ces figures n’étaient plus à la commission pour des raisons diverses , explique la CVR.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

275 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 31 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 10 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 9 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 9 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 8 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 8 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 7 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 7 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 7 %)