Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


27 ans de la signature de la charte de l’unité nationale, une appréciation dissemblable


Depuis 1991, les burundais se sont convenus à vivre dans l’unité. La population et les différents hommes politiques divergent sur l’évaluation de l’unité au Burundi. Le pouvoir et les partis politiques de la mouvance apprécient le pas franchi dans l’unité tandis que l’opposition accuse le pouvoir de noyer la charte.



Par: Isanganiro , mardi 6 février 2018  à 17 : 13 : 24
a

A l’occasion du 27ème anniversaire de la charte de l’unité nationale, le vice-président du parti Sahwanya FRODEBU se réjouit de l’idée qu’avaient eue les leaders politique d’alors reposant sur l’harmonie. Léonce Ngendakumana explique que la charte a été signée pour chercher à vivre dans l’harmonie malgré les diversités ethniques. Le numéro 2 du parti de Ndadaye regrette que cette charte n’eût pas de force mais salue qu’elle a abouti à une constitution multipartite. Il reconnait la présence de l’unité au Burundi malgré « le pouvoir qui essaie d’imposer la logique ethnique et militaire dans le pays ».

Au niveau du parti UPRONA, le président de ce parti , malgré des erreurs du passé affirme que l’esprit d’unité connait une avance significative. Toutefois, Abel Gashatsi indique que tout n’est pas parfait aujourd’hui . Il demande que tous les burundais soient considérés au même pied d’égalité.

De son coté, l’ex président de la République Sylvestre Ntibantunganya et un des membres du comité organisation trouve que l’unité est une réalité au Burundi. La preuve en est que, justifie -t-il, toutes les ethnies cohabitent pacifiquement. Cependant, cet ex-président de la République dénonce les leaders politiques , sources de crises liées au leadership.

Lors d’un discours à la nation à l’occasion du 27ème anniversaire de la charte de l’unité nationale, le numéro Un burundais a apprécié le pas franchi en matière de la consolidation de l’unité. Pierre Nkurunziza a demandé que l’unité soit effective au Burundi. Il rappelle que, la solution ne vient pas du fait de chanter l’hymne de l’unité nationale."L’unité n’est pas dans la sauveur des mots, c’est le travail et un comportement basés sur la vérité", a précisé le président burundais.

Au cours de la prière œcuménique, Archevêque de Bujumbura a imploré Dieu l’omnipotent pour qu’il guide les burundais afin de consolider l’unité . Evariste Ngoyagoye prie pour que les burundais fassent preuve du pardon pour des manquements observés allant à l’encontre de la sauvegarde de l’Unité nationale.

La charte de l’unité nationale a été signée en 1991 après le référendum dont les résultats ont été proclamés à l’hémicycle de Kigobe par le président de la cour suprême de l’époque Venant Kamana : « 89,21 pour et 10,6 contre ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

184 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 33 %)

La manifestation anti-3è mandat : les femmes descendent dans les rues,(popularité : 11 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 8 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 8 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 7 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 7 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 7 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 7 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 7 %)