Actualité thématique

Economie


Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques

Environnement


Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

Justice/Droits de l’homme


L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui

Santé


Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère

Sécurité


Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi

Société


« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge

Sport et culture


L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 18 ntwarante 2019

Débat


Mosaïque, 16 mars 2019

Diaspora


Karadiridimba, 17 ntwarante 2019

Economie


Umuyange, 6 Munyonyo 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 18 ntwarante 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 28 ruhuhuma 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 8 ruhuhuma 2019

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 15 ntwarante 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 17 ntwarante 2019


Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs




Par: Jean Martin, Journaliste Sportif Indépendant , Wednesday 21 February 2018  à 16 : 04 : 03
a

Le football est par excellence en ce XXIe le sport le plus populaire du monde, regroupant toutes les tranches d’âges, hommes, femmes et enfants. Amateurs et professionnels passant par les fans, tout le monde y trouve sa dose. Avec l’évolution des choses, ce sport devient de plus en plus exigent car aucune discipline ne peutbien fonctionner et offrir de la passion sans des règles et des valeurs adéquates. Ainsi au-delà de la performance déployée sur les pelouses, il y a aussi l’aspect environnemental du football, qui impose une certaine éducation au sportif afin qu’il y ait une parfaite concordance entre les deux entités du footballeur (c’est-à-dire, l’Homme en tant que footballeur et l’Homme en tant qu’individudoté de bonnes attitudes incarnant les valeurs humaines).

Le football étant régi par des lois et des principes, il est évident les joueurs soient bien formés et éduqués pour être à la hauteur de ces exigences. Depuis plusieurs décennies maintenant l’on ne devient plus footballeur par hasard, et surtout avec l’éclosion des centres de formations qui s’occupent uniquement de l’encadrement des jeunes pousses avant de les glisser aux clubs intéressés par leur service.Du haut de ces 44 ans, l’ancien joueur de l’AS Roma Olivier Dacourt, dans un entretien accordé à Sports Bwin, a décortiqué l’aspect irréfutable de l’éducation des jeunes joueurs.

Selon Henry Bordeaux « l’éducation n’est, en somme, que l’art de révéler à l’être humain le sens intime qui doit gouverner ses actes, préparer l’emploi de ses énergies et lui communiquer le goût et la force de vivre pleinement ». Une thèse qu’Olivier Dacourtsemble épouser, car ce dernier pense que « le footballeur constitue vraiment la pointe de l’Iceberg », et selon lui, « il y a tout ce qu’il a fait avant pour y arriver, et souvent, on occulte cela. On occulte toutes les concessions, tous les sacrifices qu’il a fait. Les gens ne se rendent pas compte, mais c’est valable dans tous les corps de métier, on ne voit que le produit fini, on ne se rend pas compte des années d’apprentissage et de tout ce qui se passe pendant la formation. Souvent, on juge le footballeur, mais on ne connaît pas l’homme. Le footballeur ne devrait se juger que sur le terrain et souvent on juge le footballeur et on attaque l’homme alors que l’homme, on ne le connaît pas ».

Poursuivant dans le même sens, Olivier ajoute qu’il est plus qu’important d’éduquer les jeunes joueurs et les préparer pour les prochaines étapes de leur carrière de footballeur qui peut souvent ne pas s’avérée positif comme ils le pensent au début. «Il faut les préparer à l’échec. Il y a tellement d’appelés, et très peu d’élus. Donc forcément, il faut leur dire que, parmi vous, il y en a trois-quarts qui ne vont pas réussir. Parce que bien souvent, ils ont tous du talent, mais après c’est la volonté, c’est ce qu’on est prêt à sacrifier, c’est des concessions. Si on aspire à faire ce métier-là on doit se donner les meilleures chances de réussir » affirme-t-il avant de finir ses propos par une recommandation « Il ne faut jamais oublier qu’en plus du talent, c’est le travail dont dépend la réussite. Et, souvent, il y a des joueurs qui ont beaucoup de talent, mais à un moment, ils ne travaillent pas. Donc ils ne peuvent pas réussir ou ça dure pas».

En effet, Olivier Dacourt avait réalisé un documentaire intitulé « Ma part d’ombre »sur les jeunes footballeursafin de faire ressortir tout le long chemin qu’ils parcourent avant de faire vibrer les stades aux rythmes de leurs talents de footballeurs professionnels.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

599 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi



a

Un week- end au rythme de la journée internationale de la femme



a

Bruno Simbavimbere, un géant de la musique burundaise nous quitte



a

Les noms des sept athlètes représentant le Burundi au Cross- country mondial dévoilés



a

Dix chansons en lice dans Isanganiro Award 7 sont déjà proclamées



a

Les vingt chansons d’Isanganiro Award, 7ème Edition



a

Isanganiro Awards, la septième édition au rendez-vous



a

Le Japon renforce les capacités du karaté burundais



a

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national



a

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine





Les plus populaires
L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi,(popularité : 39 %)

Onze pros pour renforcer les Intamba mu Rugamba ,(popularité : 15 %)

L’artiste Rally Joe signe un contrat avec Lumitel ,(popularité : 14 %)

Intamba mu Rugamba : 32 joueurs convoqués pour le Mondial 2018 et le CHAN Rwanda 2016 ,(popularité : 13 %)

Eliminatoires Mondial 2018 : Le Burundi plie les bagages ,(popularité : 12 %)

Eliminatoires Mondial 2018 : Le Burundi battu à domicile par la RDC ,(popularité : 12 %)

L’art et l’artisanat deux secteurs à développer au Burundi,(popularité : 11 %)

Jean Marie, quatrième couronné d’un smart phone type Itel sur Isanganiro,(popularité : 11 %)

Icône du tambour sacré : Que son âme repose en...,(popularité : 10 %)

Première défaite de Vital’O,(popularité : 10 %)