Justice : Deux magistrats arrêtés pour « corruption »


Deux cadres judiciaires à la cour d’appel de Gitega ont été arrêtés ce mercredi et détenus à la prison centrale de Mpimba. Thomas Ntimpirangeza et Prime Habiyambere respectivement président de la cour d’appel à Gitega et un juge ont été appréhendés sur demande du parquet général de la République.



Par: Isanganiro , jeudi 22 février 2018  à 16 : 09 : 28
a

Dans un point de presse animé l’après-midi de jeudi, le procureur général de la République confirme cette arrestation et explique que cette arrestation a été opérée après l’ouverture d’enquête sur un cas de corruption.

Sylvestre Nyandwi, procureur général de la République indique que le parquet général de la république a les prérogatives d’émettre un mandat d’arrêt contre un procureur de la République. « L’article 111 du code de procédure pénale autorise le ministère public de placer sous mandat d’arrêt, toute personne inculpée afin de poursuivre les enquêtes », justifie Monsieur Nyandwi. Cette autorité judicaire rappelle qu’ « au Burundi comme ailleurs, nul n’est au-dessus de la loi y compris les magistrats chargés de la mettre en application ».

Toutefois, le procureur général de la République nie tout mobile politique derrière ces arrestations. Il dément les informations selon lesquelles ce président de la cour d’appel à Gitega aurait été arrêté pour avoir partagé des appels au vote « NON » au référendum constitutionnel », explique-t-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

385 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 17 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 14 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 13 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 13 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 13 %)

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 13 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 12 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 11 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 10 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 10 %)