Miss Burundi : la couronne à quel prix ?


L’édition 2017 de Miss Burundi semble ne pas être habituelle. Une organisation dite "Burundi Events", organisatrice, n’a pas décerné les prix tels prévus dès le début de la compétition. Le chargé de la communication de Burundi Events expliique que son organisation n’est pas responsable des sponsors qui n’ont pas honoré leurs accords.



Par: Isanganiro , jeudi 1er mars 2018  à 15 : 51 : 39
a

C’est au cours d’une conférence de presse du 7 Mars 2017, qu’a été lancé officiellement par Burundi Events , l’événement Miss Burundi 2017. En date du 23 Juillet 2017, ont été connus les trois noms des gagnantes de cette compétition.

Cette organisation avait brandi une affiche sur laquelle la gagnante allait avoir une voiture de marque Toyota Allion d’une valeur comprise entre 18 et 20 millions de francs burundais. Les 2 dauphines de cette fille belle et intelligente, quant à elles, allaient toucher respectivement 1.500.000Fbu et 1.000.000 Fbu. A côté de ces prix, 3 tickets d’avions devaient être accordés à ces 3 demoiselles pour une destination d’un des pays de la communauté est-africaine.

JPEG - 52.4 ko
Voiture Miss Burundi 2017

Contre toute attente, la voiture qui était sur l’affiche pendant les inscriptions pour l’événement a été changée dans le contrat d’engagement entre Burundi Events et les 3 finalistes.

La miss Burundi 2017 a obtenu une voiture de marque Toyota Vitz d’occasion et ses 2 dauphines ont empoché le montant qui était prévu. Depuis ce temps, les trois tickets d’avion d’Afra Airways sont toujours attendus. Pour ce qui est de la rémunération, la miss Burundi 2017 touche 200.000Fbu par mois compte tenu des réalisations publicitaires sur commande de Smart Mobile.

« Ce n’est pas de notre faute »

De son côté, le chargé de la communication au sein de Burundi Events reconnait que la voiture de marque Allion été remplacée par une Vitz. André Hakizimana explique que cela est dû aux sponsors qui se sont désengagés à la dernière minute. « Le partenaire qui nous avait promis cette Allion a changé d’avis au cours de la compétition. On a dû trouver une solution d’échange et on a opté pour l’achat d’une Vitz d’une valeur de 9,5 millions ».

Le communicateur de cette organisation ajoute qu’un évènement de grande envergure comme Miss Burundi nécessite beaucoup de moyens qui, parfois, ne sont pas toujours disponible en cas de besoin. Il indique devoir faire recours à plusieurs personnes pour tenter de décrocher le plus possible de soutiens. Ce qui est regrettable pour André, c’est qu’il y a des sponsors qui vous lâche en plein parcours. « C’est désolant que certains sponsors nous déçoivent. Mais ce n’est pas de notre faute s’ils décident de ne pas continuer la compétition avec nous ».

Pour les 3 tickets d’Afra Airways, le chargé de la communication de Burundi Events précise que la faute est de cette agence. « Nous avons eu plusieurs conversations avec les responsables de cette agence pour leur demander ces tickets. Ce qui est dommage, ils nous demandent de toujours attendre. La responsabilité est de leur côté car on avait un accord ». André Hakizimana regrette que cette agence n’est pas encore fonctionnelle au Burundi. « Quand elle ouvrira les portes, elle devra honorer ses engagements », a martelé Hakizimana.

Cela étant, ce mercredi 28 Février, cette organisation a procédé au lancement officiel de l’édition 2018 de Miss Burundi. A la clé, la miss aura une voiture de marque Toyota Ractus et une propriété d’une superficie de 4 ares dans la province de Gitega. Burundi Events a la licence d’exploitation cet événement pour un mandat de 5 ans depuis 2016.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

548 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Umuntu   ce  mercredi 25 avril 2018   à 09 : 39 : 56

Miss Event devrait prendre des dispositions pour traiter avec des partenaires fiables et éviter des partenaires fantoches qui les poussent à tenir des promesses irréalisables. De plus, cette organisation devrait exiger que les sponsors libèrent leurs engagements avant le début de l’événement pour lui permettre de travailler sur des faits concrets. Je me pose la question de savoir sur quelles bases cette organisation a traité avec AFRA Airways qui n’est même pas agréé au Burundi.
Ils se sont faits avoir.
Beh, Désolé pour Miss 2017 qui allait se régaler avec un Allion et qui n’a eu qu’une VITZ d’occasion.
C’est une leçon pour les événements futurs.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message