Muyinga: les rues deviennent de plus en plus impraticables


Des fossés se creusent du jour au jour dans les rues de différents quartiers du centre urbain de Muyinga conséquemment à l’eau de ruissellement. L’administration locale a exigéaux propriétaires de bâtiments de creuser des puisards pour la rétention d’eau se déversent dans les avenues. Cette mesure qui vise la réduction du rythme de destruction des voies publiques n’a pas été respectée par une grande partie des résidents de cette ville.



Par: Dieudonné Nzeyimana , Wednesday 7 March 2018  à 14 : 49 : 28
a

La route qui passe tout près du Lycée de la Comibu à destination de la route nationale RN 6 n’est plus praticable. C’est dans le quartier Kibogoye de la ville de Muyinga. Le ravinement continue dans cette rue menace et les passants, et les maisons environnantes. L’eau se déversant dans les routes en provenance des bâtiments publics et privés est à l’ origine du phénomène.
Bon nombre de rues du quartier ne laissent plus passer une voiture voire un vélo, affirme un habitant dont la maison est menacée d’écroulement. "Je craints surtout pour la sécurité de mes enfants qui risquent d’être emportes par les courants d’eau", ajoute-t-on. Un défaut d’aménagement contribue à ce phénomène, lance un autre habitant du même quartier. "Chacun construit a sa guise et laisse déverser les eaux dans les rues sans canalisation", fait-il constater. Les routes sont menacées dans d’autres quartiers tels Gasenyi,Gakashi ,Muyaga. A côté des habitations sous la menace d’écroulement, les eaux qui se déversent en désordre menacent aussi les vallées en aval.

Les puisards doivent être creusés dans les parcelles

Chaque propriétaire de bâtiment doit avoir un dispositif de rétention d’eau, décision de Philippe Nkeramihigo, Administrateur de la Commune Muyinga. L’autorité locale avait obligé aux propriétaires de maisons dans cette ville d’avoir un puisard. Les délais limites ont expirés avec le mois de janvier. Des habitants regrettent que jusqu’à l’heure actuelle, bon nombre de propriétaires de maisons ont fait sourde oreille. L’Administrateur de la commune Muyinga fait constater que certains administrés ont exécuté l’ordre. Ya –t-il des sanctions à prendre à l’endroit des récalcitrants ? "Il faut y aller progressivement par des sensibilisations", lance l’Administrateur. Les bâtiments publics tels les écoles et le marché de Muyinga font partie des bâtiments déversant l’eau à l’ origine des ravinements.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

245 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues





Les plus populaires
Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 16 %)

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 13 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 13 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 13 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 13 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 12 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 11 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 10 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 10 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 10 %)