Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie


Le gouvernement burundais vient de sortir un communiqué sur le retour des refugiés partisans d’Eusebie du pays voisin, le Rwanda. Le porte-parole du gouvernement écrit que les thèses avancées par le gouvernement rwandais pour "refouler" ces burundais ne sont pas fondées.



Par: Isanganiro , mercredi 4 avril 2018  à 15 : 30 : 46
a

Selon Philipe Nzobonariba, s’appuyant sur ce qu’il qualifie de premières déclarations de ces pro Eusebie, ils ont été refoulés du Rwanda parce qu’ils ont refusé d’être recrutés pour faire partie des groupes armés qui s’apprêtent à attaquer le Burundi. C’est au moment où, le Rwanda affirme que ces burundais ont refusé de se faire enregistre par le système biométrique en plus de refus de vaccin à leurs enfants de moins de cinq ans. Alors que la premier groupe de ces adeptes qui se chiffraient à 1604 est arrivé à la frontière Gasenyi Nemba, dimanche le 1er Avril, le Rwanda a été convaincu par la pression d’opinion pour libérer le reste. Les plus jeunes , poursuit le communiqué, avaient été retenus pour être enrôlés de force dans ces bandes.

Le gouvernement burundais qui salue ce qu’il qualifie de solidarité qui les a caractérisés demande au gouvernement rwandais , en plus de ces adeptes d’Eusebie de laisser rentrer d’autres burundais se trouvant sur son territoire. Pour Nzobonariba, ils sont pris en otage pour des fins et spéculations inacceptables.

Pour le moment, poursuit Nzobonariba, les autorités burundaises s’occupent à vérifier leurs identités. "C’est pour vérifier si ces personnes correspondent à celles réclamées par leurs familles", précisent Nzobonariba.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

345 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 16 %)

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati,(popularité : 15 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 10 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 10 %)

Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité,(popularité : 9 %)

Un haut gradé de l’armée tué et un officier de police blessé dans des attaques à Bujumbura ,(popularité : 9 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 9 %)

Du matériel militaire volé par des inconnus au camp militaire de Nyanza- Lac ,(popularité : 9 %)

Troisième agression d’un journaliste à moins de deux semaines,(popularité : 9 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 9 %)