Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza


Après les résultats du laboratoire, l’administration provinciale en collaboration avec la direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage à Bubanza ont interdit depuis ce mercredi toute circulation des chèvres et des moutons sur tout le territoire de Bubanza. Aussi, il est également interdit d’abattre et de consommer la viande de ces animaux.



Par: Isanganiro , lundi 30 avril 2018  à 10 : 37 : 15
a

A Muzinda en commune Rugazi, un nombre important de chèvres a été attrapé par une maladie qui n’était pas encore connue depuis un mois. ,Ces chèvres étaient comptées à une trentaine, et 17 d’entre elles sont mortes selon les responsables vétérinaires de la même localité. C’est ainsi qu’on a pensé à faire des examens au laboratoire, et les résultats ont prouvé que c’est la peste. « C’était un peu ambigu, on ne pouvait pas différencier les symptômes de la peste à ceux d’autres maladies, il fallait absolument des examens, et voilà que la peste est confirmée par les résultats », explique le vétérinaire communal de Rugazi qui ajoute que si rien n’est fait dans les meilleurs délais, les dégâts peuvent encore s’alourdir.

Les éleveurs ne savent plus sur quel pied danser. Ils ne parviennent pas à trouver des médicaments pour ces animaux car tous les produits essayés se révèlent sans résultats. « J’ai déjà dépensé environ cent milles pour essayer de sauver mes dix chèvres toutes malades, mais ça ne donne aucun résultat, et trois d’entre sont déjà mortes. Je demande aux autorités de nous aider », se désole André Nikwigize , un habitant de Muzinda en commune Rugazi. Cet éleveur précise également que la population ne savait pas qu’il est dangereux de consommer la viande de ces animaux morts suite à la peste.

Vue l’ampleur de cette peste, le gouverneur de la province Bubanza, en collaboration avec le directeur provincial de l’agriculture et de l’élevage ont sorti, ce mercredi, un communiqué appelant la population à ne pas abattre ou consommer la viande de chèvre et de moutons. Cette mesure vise à sauvegarder de la bonne santé de tous, expliquent-ils. La circulation des chèvres et des moutons est interdite dans toute la province jusqu’à ce qu’à nouvel ordre , lit-on dans le même communiqué. Tharcisse Niyongabo, gouverneur de Bubanza, appelle les autorités administratives et les forces de l’ordre à faire respecter ces mesures.

Le directeur provincial de l’agriculture et de l’élevage demande de son tout aux éleveurs de patienter. « La campagne de vaccination systématique des caprins et des ovins a commencé par les provinces qui souffraient le plus », explique Willy Ndayikza, directeur provincial de l’agriculture et de l’élevage à Bubanza. Face à cette peste, nous apprenons que la campagne de vaccination vient d’être lancée dans cette province de Bubanza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

199 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse





Les plus populaires
Edito : Bujumbura disparait à petit feu ,(popularité : 7 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 7 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 7 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 6 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 6 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 6 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 5 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 5 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 4 %)

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie,(popularité : 4 %)