La route Makamba-Bururi encore impraticable




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 20 avril 2012  à 17 : 30 : 27
a

La circulation des véhicules sur la route qui relie Makamba à Bururi n’est plus possible parce que cette route a été coupée au niveau de deux endroits par de fortes pluies qui se sont abattues dans cette localité ces derniers jours.

En face de l’Eglise Pentecôte de Cunamwe, à une dizaine de Km de Makamba, un pont qui avait été érigé par la population n’est plus fonctionnel. Il a été charrié par les cours d’eau.

En moins de 2km du centre de la province de Makamba, la rivière Nyankoni a aussi été coupée en deux sur cette route. Pour le moment, seuls les piétons peuvent passer sans ambages.

Les premières victimes de cette route actuellement impraticable sont les commerçants et les malades pour ne citer que ceux là.

En cas de transfert des malades de Makamba vers l’hôpital régional de Bururi, ils sont obligés de faire plus 100Km alors que si la route était fonctionnelle ils auraient fait moins de 50km.

Même les commerçants ne sont pas épargnés par le problème. Pour venir se ravitailler en vivres comme les bananes à Makamba, ils sont contraints de subir les conséquences de cette perturbation routière.

La route Makamba -Bururi a été érigée en terre battue grâce aux fonds du gouvernement mais après de multiples tractations en 2010. Le diocèse de Bururi et l’Eglise Pentecôte de Kiremba au sud du Burundi avaient invité leurs chrétiens à donner des contributions pour qu’en commun ils puissent réhabiliter cette route qui était devenue d’ores et déjà impraticable pendant plus d’une année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

708 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 21 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 8 %)

L’eau propre, une denrée rare dans la ville de Rumonge,(popularité : 7 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 5 %)

L’éducation n’a pas de limites,(popularité : 5 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 5 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 5 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 5 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 5 %)

Ecole Fondamentale : Plus de patience pour son début SVP,(popularité : 5 %)