Ouverture de l’année académique à l’ENS sur fond de manque de moyens




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 20 avril 2012  à 18 : 10 : 04
a

« Nous devons tout faire dans le but d’être au diapason des autres universités et permettre ainsi aux lauréats qui veulent aller faire les études dans les universités des autres pays de ne pas se heurter à des difficultés, » ce sont les propos de Julien Nimubona, ministre de l’éducation supérieure et de la recherche scientifique ce vendredi 20 avril 2012 lors de l’ouverture de l’année académique 2012/2013 à l’Ecole Normale Supérieure, ENS.

Il a regretté des grèves répétitives qui ont eu lieu à cette école acculant ainsi un retard dans l’ouverture de l’année académique.

La directrice de cette école a indiqué que durant ses 13 ans, plus de 3000 lauréats ont été formés à cette école dont une dizaine qui vient de terminer le deuxième cycle toujours dans le souci de répondre aux besoins du pays en matière d’éducation.

Elle a indiqué que l’année académique ouvre le deuxième cycle au moment où l’école se heurte à plusieurs difficultés d’ordre matériel, financier et humain et qui sont de nature à constituer un coup dur pour le déroulement de l’année académique, raison pour laquelle le deuxième vice président de la république devrait être l’ambassadeur de cette école auprès des décideurs politiques pour appui.

Un des départements de cette école, qui ouvre l’année académique aujourd’hui, avait été secoué par six mois de grèves.

Elle a pris fin sur fond de satisfaction de toutes les partis intéressées par la question à savoir le ministère de tutelle et les étudiants du département des sciences appliquées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

348 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 33 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 17 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 2 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 2 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 2 %)

BUBANZA : Plus de 40 millions de Fbu détournés dans le CAPRIMU.,(popularité : 2 %)