Le personnel de la SOBUGEA face aux difficultés


Les employés de la SOBUGEA, se plaignent qu’ils font face à plusieurs défis dont ceux liés aux soins médicaux. Hamissi Hakizimana, représentant du syndicat des employés de cette société affirme qu’ils se sont adressés à la direction générale de ladite société mais en vain. Le Directeur Générale de la SOBUGEA ne nie pas ces défis mais que les décisions prises dans l’assurance médicale est irréversible.



Par: Isanganiro , dimanche 10 juin 2018  à 17 : 23 : 55
a

Ces employés de la SOBUGEA, Société Burundaise de Gestion des Entrepôts et d’Assistance des Avions en Escale, explique qu’ils ont tout fait pour saisir les autorités hiérarchiques dont la direction de la société pour répondre à leurs doléances mais en vain. Hamissi Hakizimana, président du syndicat de ces travailleurs s’étonne de voir la mise en application d’une mesure gouvernementale en rapport avec l’harmonisation des salaire alors que leur société pour laquelle ils travaillent est privée. « Notre société est privée et même le budget annuel de fonctionnement proviennent de nos propres fonds », regrette le président du syndicat des travailleurs.

De plus, il regrette qu’après avoir perçu les annales, ils ont été sommés de les rembourser depuis le début de l’année en cours raison pour laquelle ils disent percevoir un salaire minime voire médiocre d’autant plus qu’ils avaient contracté des crédits auprès des institutions bancaires. « De 2015 à 2016, nous avons reçu des annales. Mais depuis la fin du mois de janvier l’année en cours, nous percevons un salaire minime », déplore Monsieur Hakizimana.

Les mêmes employés déplorent qu’ils ne soient plus assurés médicalement à 100% comme il en était le cas avant. A leur surprise, racontent-t-ils, on leur a cherché la Mutuelle de la Fonction Publique pour être leur maison d’assurance médicale alors qu’il y a d’autres maisons. « Normalement c’est la société SOBUGEA qui assure médicalement à 100% son personnel. Mais vers fin Mars on nous a obligés d’adhérer à la Mutuelle de la Fonction Publique qui ne nous prend en charge qu’à 80% », se plaint le numéro un du syndicat des travailleurs.

Le Directeur Général de la SOBUGEA, quant à lui fait savoir que la suppression des primes et d’indemnités ne concerne pas uniquement le personnel de la SOBUGEA. Le Général de Brigade Telesphore Irambona explique qu’il s’agit d’une décision du gouvernement .A la question relative à l’assurance médicale, ce haut gradé de l’armée rassure que la Mutuelle de la Fonction Publique facilite le travail dans la gestion financière de la société SOBUGEA.

Ces employés voudraient savoir leur ministère de tutelle si réellement la SOBUGEA est une société publique. La société SOBUGEA comprend trois actionnaires dont Air Burundi avec 90%, SOCABU et SOBUGEA.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

222 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves



a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.





Les plus populaires
Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 26 %)

Isanganiro : Repose en Paix Vincent NKESHIMANA, Notre ancien Directeur !,(popularité : 18 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 17 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 14 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 12 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 7 %)

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola ,(popularité : 5 %)

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR,(popularité : 5 %)

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves,(popularité : 5 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 5 %)