Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !


Un salon industriel de trois jours a débuté ce jeudi à l’hôtel Club du lac dans la capitale Bujumbura. Selon le président de l’Association des industriels du Burundi, ce rendez-vous des industriels des pays de la communauté Est-africaine est une aubaine pour les industriels du Burundi. Olivier Suguru estime que c’est une occasion pour eux de faire connaitre leurs produits.



Par: Isanganiro , jeudi 14 juin 2018  à 18 : 36 : 50
a

C’est un salon industriel qui se tient à l’hôtel club du lac Tanganyika. Une tente abritant les stands a été érigée dans les enceintes de l’hôtel.

Des délégués des dizaines d’industries burundaises se tiennent chacun devant son stand pour montrer aux visiteurs les produits de son industrie. Diane Nsengiyumva, est l’une de ces délégués. « On est venu faire l’exposition de notre produit qui est le café de l’entreprise Shamba. On espère accueillir des gens intéressés du café », dit cette déléguée.

Aloys Ndayishimiye fait la promotion de l’eau AQUAVIE. Lui, il dit qu’il est venu dans ce salon chercher des partenariats avec d’autres industries.
Le partenariat mais aussi la promotion de son produit, voilà ce que l’industrie Dutezanye imbere est venu chercher dans ce salon. Caterina Nduwimana fait la promotion de l’huile d’avocat 100% made in Burundi.

Côté clients, un des consommateurs salue cette initiative d’organiser ce salon, selon lui, il permet de rendre public le pas franchi par les industries burundaises.
Ce salon est organisé au moment où les industries burundaises sont moins compétitives par rapport aux autres de l’EAC.

La représentante pays de Trade Mark Alice Nibitanga dit que son organisation intervient auprès de la CFCIB pour lever ces défis. « Nous avons beaucoup d’interventions de renforcement des capacités des entreprises mais aussi de facilitation d’accès au marché. Trade Mark œuvre sur plusieurs piliers pour contribuer à ce que les entreprises burundaises puissent produire à moindre coût mais avec une qualité reconnue sur les marchés régionaux et internationaux », rassure cette représentante.

Et au président de l’association des industriels du Burundi de rassurer que d’ici peu, les industries burundaises seront compétitives dans la sous-région. Ce salon industriel est le premier à être organisé par le Burundi, et prendra fin ce samedi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

277 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 7 %)

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout ,(popularité : 5 %)

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 3 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 3 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 3 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 3 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 3 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 3 %)

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 3 %)

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM,(popularité : 3 %)