Burundi : L’Assemblée nationale vers la nouvelle constitution


L’assemblée nationale a voté ce mardi le règlement intérieur qui va la régir au cours des deux prochaines années jusqu’en 2020 . La question relative aux membres du bureau, surtout le nombre de vice-présidents de la chambre basse du parlement est de celles qui ont pris beaucoup plus de temps de discussions.



Par: Isanganiro , mercredi 20 juin 2018  à 11 : 05 : 39
a

Les discussions ont porté essentiellement sur des, l’article indéfini, et le chiffre deux. Deux vice-présidents, ou des vices présidents ? il faut préciser le nombre selon les défenseurs du chiffre deux, en l’occurrence ceux de la coalition des indépendants Amizero y’Abarundi.

Tout ce que réfute le président de la commission défense et sécurité qui a étudié à fonds le projet de règlement intérieur, c’est qu’il y aurait une intention de destituer un jour ou l’autre, le premier vice-président de l’assemblée nationale, ou tout autre membre du bureau actuel de la chambre basse du parlement. "Je peux donner ma tête à couper, il n’y a pas cette intention", dit l’honorable Zénon Ndaruvukanye. Seulement il dit que le chiffre « deux » est inclus dans l’article « des », qu’il n’y a donc pas à s’alarmer.

Le député Pierre Célestin Ndikumana, président du groupe parlementaire de la coalition des indépendants, un des défenseurs du nombre précis de deux vice-présidents, se dit étonné que même ceux qui ont voté pour le oui lors du référendum constitutionnel en mai, éprouvent des difficultés à mettre en application la nouvelle constitution. Mais pour tout et en fin de compte, le président de l’assemblée nationale qui dirigeait la séance, a tranché en faveur de deux vice-présidents.

Le nouveau règlement intérieur qui va régir l’assemblée nationale est pour deux ans ; la séance de ce mardi était pour l’adaptation à la nouvelle constitution, mais pas pour la modification. La modification ce sera pour 2020, en début d’une nouvelle législature.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

125 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke



a

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine



a

Burundi : Remise et reprise à Bururi



a

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants



a

Politique : Vers la relance du dialogue externe inter burundais ?



a

Politique : Le message du président de la République sur sa candidature de 2020 différemment interprété



a

Politique : Les résultats du scrutin référendaire approuvés par la cour constitutionnelle



a

Muhuzu : Le gouverneur de Rumonge apaise la tension



a

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine



a

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum





Les plus populaires
Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 4 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 4 %)

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine,(popularité : 4 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 3 %)

Vers la reconstruction de la Somalie ,(popularité : 3 %)

Une presse libre, est elle du souhait du parlement ? ,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

Le Burundi a intérêt à bénéficier des dividendes de la paix ,(popularité : 3 %)

Vie chère : les remous autour des biens mal acquis ,(popularité : 3 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 3 %)