Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire


Le gouverneur de Rumonge appelle sa population à rompre avec la justice populaire et les croyances obscurantistes. Juvénal Bigirimana l’a dit ce jeudi 12 juillet 18 dans une réunion de sécurité animée à la frontière des collines Nkayamba et Iteba de la ville de Rumonge, une réunion intervenue après un jet de grenades la nuit de ce mardi sur fond de sorcellerie.



Par: Isanganiro , vendredi 13 juillet 2018  à 17 : 44 : 56
a

Selon certains habitants des quartiers Nkayamba et Iteba qui se sont exprimés dans cette réunion, cette attaque à la grenade visait un certain Emmanuel de Nkayamba sur fond de sorcellerie. Ils ont déclaré que cet homme ne faisait pas bon ménage avec une famille voisine de feu Cishahayo Jean alias Mwalimu l’accusant qu’il est à l’origine des morts enregistrés dans la famille de feu Mwalimu et dans les environs.

D’autres intervenants ont informé qu’une fille de la famille Mwalimu habitant à l’étranger venait de formuler un avertissement verbal selon lequel si sa maman (la femme de feu Cishahayo Jean) actuellement sur le lit d’hôpital arrive à mourir, des grenades seraient lancées contre Emmanuel ; une attaque perpétrée anticipativement.

Emmanuel qui dit être visé par ces grenades dit craindre pour sa sécurité. Il explique que meme si il a été épargné ce jour-là quand une autre femme se voyait atteinte par les éclats, une grenade qui n’a pas explosé l’a atteint comme une pierre lui lancée avant de suspecter l’endroit ou il a vu 2jeunes gens embusqués sans pouvoir les identifier. Pour lui, une menace de mort pèse sur lui et demande aux instances compétentes de se pencher sur son cas.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge qui animait cette réunion, a mis en garde toute personne qui sera attrapée en train de mener une attaque contre une autre qu’elle sera sévèrement punie. Il ajoute qu’aucun développement économique n’est possible dans une zone vouée à des croyances obscurantistes avant des promettre des soins de santé à la femme victime de cette attaque.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

208 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge





Les plus populaires
Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 8 %)

Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 7 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 6 %)

Muyinga/sécurité : Trente fusils de type karashinikov saisis à Giteranyi ,(popularité : 6 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 6 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 6 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 6 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 6 %)

Des armes découvertes chez des jeunes du parti au pouvoir à Mutakura,(popularité : 6 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 6 %)