Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi


Toutes les personnes présentant la fièvre et ou la diarrhée qui sont quelques-uns des signes du virus Ebola sont appelées à aller immédiatement à l’hôpital pour le dépistage. Dans un point de presse de ce lundi 6 août 2018, le ministère de la santé et l’Organisation Mondiale de la Santé OMS préviennent que cette maladie se trouve à 400 km du Burundi.



Par: Isanganiro , lundi 6 août 2018  à 19 : 47 : 16
a

Le représentant de l’OMS au Burundi Docteur Kazadi Mulombo Walter, avec le ministre burundais chargé de la santé annoncent que le virus d’Ebola se parlait à plus de 2000 km il y a quelques mois. Cependant, ils tranquillisent que des mesures sont prises pour doubler les efforts afin de lutter contre ce virus. Entre autres mesures figurent le contrôle des infections et l’élaboration du plan de communication de risques.

Toutefois, Dr Mulombo précise que d’autres mesures avaient été adopté par l’OMS. « On a déjà déployé des ressources humaines et matérielles dans la ville de Mbandaka c’est dans de la République Démocratique du Congo. Il y a eu également la réhabilitation du centre de traitement d’Ebola situé à Rukaramu et 3 ambulances sont disponibles à l’aéroport international de Bujumbura. » précise-t-il.

Le ministre de la santé et de la lutte contre le SIDA lui aussi a quant à lui indiqué que jusqu’ à maintenant il n’y a que le vaccin contre ce virus mais que prochainement ses médicaments seront disponible. Thadée Ndikumana promet que des médecins seront transférés sur la frontière du Rwanda et de l’Ouganda. « Cette frontière a été choisie car la région menacée est située à 400 km de notre pays. »

Le ministre Ndikumana invite la population burundaise de signaler les familles accueillent un visiteur provenant de l’Ouganda, Rwanda et la RDC afin qu’il soit enregistré et dépisté. Il rejette néanmoins qu’il y a des étrangers qui passent par des voies clandestines.

En date du 4 Août, il a été enregistré 76 cas de malades d’Ebola dont 13 confirmés et 33 décès au Nord Kivu selon les informations données par le représentant de l’OMS.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

290 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 12 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 10 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 10 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 10 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 10 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 9 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 9 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 9 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 9 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 8 %)