Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi


Toutes les personnes présentant la fièvre et ou la diarrhée qui sont quelques-uns des signes du virus Ebola sont appelées à aller immédiatement à l’hôpital pour le dépistage. Dans un point de presse de ce lundi 6 août 2018, le ministère de la santé et l’Organisation Mondiale de la Santé OMS préviennent que cette maladie se trouve à 400 km du Burundi.



Par: Isanganiro , lundi 6 août 2018  à 19 : 47 : 16
a

Le représentant de l’OMS au Burundi Docteur Kazadi Mulombo Walter, avec le ministre burundais chargé de la santé annoncent que le virus d’Ebola se parlait à plus de 2000 km il y a quelques mois. Cependant, ils tranquillisent que des mesures sont prises pour doubler les efforts afin de lutter contre ce virus. Entre autres mesures figurent le contrôle des infections et l’élaboration du plan de communication de risques.

Toutefois, Dr Mulombo précise que d’autres mesures avaient été adopté par l’OMS. « On a déjà déployé des ressources humaines et matérielles dans la ville de Mbandaka c’est dans de la République Démocratique du Congo. Il y a eu également la réhabilitation du centre de traitement d’Ebola situé à Rukaramu et 3 ambulances sont disponibles à l’aéroport international de Bujumbura. » précise-t-il.

Le ministre de la santé et de la lutte contre le SIDA lui aussi a quant à lui indiqué que jusqu’ à maintenant il n’y a que le vaccin contre ce virus mais que prochainement ses médicaments seront disponible. Thadée Ndikumana promet que des médecins seront transférés sur la frontière du Rwanda et de l’Ouganda. « Cette frontière a été choisie car la région menacée est située à 400 km de notre pays. »

Le ministre Ndikumana invite la population burundaise de signaler les familles accueillent un visiteur provenant de l’Ouganda, Rwanda et la RDC afin qu’il soit enregistré et dépisté. Il rejette néanmoins qu’il y a des étrangers qui passent par des voies clandestines.

En date du 4 Août, il a été enregistré 76 cas de malades d’Ebola dont 13 confirmés et 33 décès au Nord Kivu selon les informations données par le représentant de l’OMS.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

188 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 20 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 12 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 8 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 5 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 3 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 3 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 3 %)

Extraction de plus de 2000 dents cariées ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 3 %)