Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?


Une délégation de la facilitation est africaine est en visite au Burundi depuis ce jeudi 17 Août 2018. A la tête se trouve le chargé de la communication au sein du bureau de l’ancien président Tanzanien William Mkapa, Makocha Tembele.



Par: Isanganiro , vendredi 17 août 2018  à 17 : 24 : 10
a

Cette délégation a rencontré, malgré un léger retard, une équipe du parti au pouvoir Cndd-fdd présidée par Joseph Ntakarutimana. Ce numéro deux de ce parti présidentiel, au sortir de cette audience à huis clos a indiqué à la presse que cette séance s’inscrit dans le cadre de la continuité du dialogue extérieur. "Il y a pas eu de grandes lignes, c’était des consultations comme à l’accoutumée avant un autre round de dialogue, ils sont toujours venus pour nous consulter. Ils ont apprécié le pas franchi notamment le récent référendum », estime Monsieur Ntakarutimana.

De plus,il rassure que le parti qu’il a représenté se présentera à Arusha pour un autre round de dialogue. « On répondra au rendez-vous quand ils auront convoqué la prochaine session de dialogue round qui pourrait se tenir prochainement.On a pas donné une date, je crois qu’ils vont se retrouver pour fixer la date »,affirme le président de la délégation du parti présidentiel, avant de se réjouir que le pays est pacifique.

Une autre délégation reçue est celle de l’opposition présidée par Agathon Rwasa,à la tête de la coalition Amizero y’Abarundi. Pour lui, « le bureau de la facilitation tanzanienne dans le conflit inter burundais devrait convoquer dans les plus brefs délais la cinquième session au cours de laquelle serait dégagée une feuille de route consensuelle pour les élections de 2020 », insiste le numéro deux de l’Assemblée Nationale au sortir de la réunion tenue à huit clos avec l’équipe du facilitateur Benjamin MUKAPA. Le Député Agathon RWASA trouve que les envoyés de cet ancien Président de la République unie de Tanzanie manifestent le courage de dénouer l’impasse politique que traverse le Burundi.

Cette délégation avait rencontré en premier lieu les diplomates accrédités à Bujumbura mais aussi l’ex président de la République Syvestre Ntibantunganya.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

261 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 23 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 12 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 10 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 5 %)

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG,(popularité : 5 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)