Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout


Cinq élèves finalistes à l’Institut technique Agricole du Burundi ITAB Karusi sur plus de 140 élèves qui venaient de passer l’examen d’Etat édition 2018 sont sous les verrous depuis le 10 Aout. Le procureur général de la république à Karusi précise qu’ils ont accusés d’avoir tenté de saboter les travaux de passation de cet examen d’Etat.



Par: Isanganiro , lundi 20 août 2018  à 15 : 46 : 57
a

Selon les informations en provenance du chef lieu de la province Karusi, tout a commencé dans la nuit du 8 Aout vers 19h après la coupure d’électricité sur ce centre de passation sans groupe électrogène. Le centre étant dans le noir, un groupe de candidats à cet examen d’Etat issu d’ITAB et d’autres en provenance des 6 écoles environnantes auraient versé une quantité de nourriture. Tout à coup, une réunion des responsables de ce centre a été tenue pour identifier les auteurs de cet acte. Selon ces informations, les élèves finalistes qui ont été interrogés n’ont pas pu révéler le secret.

En date du 10 Aout, une autre réunion qui aurait été présidée par le gouverneur de Karusi, aurait décidé d’envoyer en prison cinq élèves finalistes représentants des autres. Ces sources ajoutent encore que cette réunion aurait également décidé de ne pas délivrer des diplômes de fins d’études à tous les 148 élèves des quatre sections de l’ITAB tant qu’ils ne révèlent pas les noms des auteurs.

Le directeur de l’enseignement communal à Buhiga indique que la décision qui a été prise est une façon de mener les enquêtes sinon cette décision est lourde. Contacté à ce sujet le gouverneur de la province Karusi Calenie Mbarushimana,en plus d’être occupée, il nous a avoué qu’elle n’a pas à dire de plus sur ce dossier. Cependant, le procureur général de la république a indiqué que le dossier de ces cinq élèves se trouve pour le moment au niveau du parquet et qu’ils sont poursuivis pour avoir tenté de saboter les travaux de passation de cet examen d’état qui se déroulait à cet Institut Technique Agricole, ITAB karusi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

276 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 17 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 5 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 3 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 3 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 3 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 3 %)

Extraction de plus de 2000 dents cariées ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 3 %)