Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie


L’eau du lac Tanganyika , coté de la Mairie de Bujumbura est en couleur verte depuis ce lundi. Au niveau de la plage tout près du Port de Bujumbura, cette eau dégage une mousse à l’image du savon. La police et un professeur d’Université avancent les mêmes raisons. "Il ’agit d’un phénomène naturel ".



Par: Isanganiro , lundi 10 septembre 2018  à 17 : 33 : 49
a

Cette eau du lac Tanganyika en couleur verte a commencé à apparaitre dans l’avant midi de ce lundi, coté du port de Bujumbura et aux environs. Une partie de la population de la capitale Bujumbura, qui croit en Dieu , chuchotait déjà qu’il serait un signe annonciateur de la fin des temps.

Du coté de la police burundaise, le porte parole annonce que son unité marine a effectué une patrouille à plus de 10 Kilométrés. Elle a constaté, informe Pierre Nkurikiye , que ce phénomène est du à la remontée d’eau profonde du lac Tanganyika . Selon cette unité, il s’agit d’un phénomène naturel, annuel, positif et sans danger. La police burundaise appelle la population à rester calme et à vaquer à ses activités.

Selon le journal en ligne Ikiriho, le ministre d’agriculture, environnement et l’élevage, le directeur général de la Regideso et responsables de la police nationale se sont rendus sur les lieux. Le constat, poursuit ce journal, le phénomène est tout à fait naturel. "Une forte concentration des algues dans s les profondeurs du lac, un signe que le poisson sera abondant ces jours-ci", ont ajouté ces responsables dont leurs propos ont été repris par Ikiriho.

Selon Gaspard Ntakimazi, professeur à l’Université du Burundi dans la Faculté des Sciences, que l’eau du lac Tanganyika prenne la couleur verte, il s’agit d’un phénomène tout à fait naturel qui arrive chaque année. Et d’ajouter le prof. Ntakimazi que ce phénomène correspond à la montée des eaux profondes.

Selon nos sources au sud du Burundi, plus précisément à Rumonge, l’eau du lac est restée incolore jusqu’à 17h de ce lundi, ce qui est contraire ce que voient les habitants d’ Uvira en République Démocratique du Congo. Certaines sources indiquent que ce phénomène est signalé en RDC à une douzaine de kilomètres de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

256 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Bientôt la reconstruction du barrage hydro-agricole



a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures





Les plus populaires
Bubanza : Bientôt la reconstruction du barrage hydro-agricole,(popularité : 22 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 7 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 5 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 5 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 5 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 5 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 5 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 5 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 4 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 4 %)