Polémique autour de la gestion de la ferme de Randa




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 25 avril 2012  à 16 : 37 : 29
a

« La société mixte pour l’exploitation de la ferme de Randa, SER paie 5000fr par ha exploitée et par an à la commune de Bubanza sur 240000fr qu’elle perçoit des particuliers par parcelle cultivée, » ce sont là les propos de Daniel Simbaruhije, Directeur Général adjoint de la SER, dans une conférence de presse de ce mercredi autour de la gestion de la ferme de Randa qui sème beaucoup de remous depuis un certain temps.

Selon lui, le conseil communal de Bubanza veut s’arroger le droit d’exploiter cette ferme en violation de la loi. Il a indiqué que la SER exploite cette ferme depuis 1987 sur base d’un décret présidentiel de l’époque. Pour le moment, la commune voudrait recevoir des dividendes dans l’exploitation de cette ferme.

Daniel Simbaruhije jette particulièrement le tord sur le président du conseil communal de Bubanza, Anselme Nyandwi, et autre réseau de personnes aux aventures inavouées comme les éléments catalyseurs de cette situation conflictuelle.

Le conseil communal accuse la SER de mauvaise gestion de la ferme. « La SER a vendu de manière illégale les tracteurs et les camions appartenant à cette entreprise, » lit-on dans une correspondance du conseil communal datant du 8 Juillet 2012.

Le représentant adjoint de cette ferme indique qu’il a des documents qui prouvent la transparence dans la gestion de la ferme.

« Par ailleurs, la commune ne serait pas la première à se leurrer de la mauvaise gestion surtout que nous n’avons aucune obligation de lui transmettre les rapports sur la gestion de la ferme » a indiqué Daniel Simbananiye.

Il a indiqué que, depuis le début du conflit, le ministre de l’intérieur et celui de l’agriculture et de l’élevage ont envoyé des correspondances aux autorités communales de Bubanza dans lesquelles ils demandent de revoir cette décision en raison de son irrégularité, mais sans succès.

La ferme de Randa est située sur une superficie de 587 ha. Elle a plusieurs actionnaires dont les plus importants sont le gouvernement du Burundi, l’Ecobank, la Socabu et autres.

Un procès aura lieu le 25 juin de cette année à la cour admnistrative de Bujumbura autour de cette polémique dans la gestion de la ferme de Randa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

596 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 29 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 14 %)

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés,(popularité : 13 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 11 %)

Les jérémiades des victimes du marché central ,(popularité : 11 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 11 %)

Muyinga/Les commerçants reconstruisent eux-mêmes les marchés,(popularité : 11 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 11 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 10 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 10 %)