Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune


Elle demande qu’une partie des fonds équivalant à 500 millions de francs burundais que l’Etat burundais accorde à chaque commune annuellement contribue à la construction des locaux scolaires et même . Selon habitants de la commune Mpanda, certaines de ces infrastructures restent souvent inachevées par manque de moyens malgré les effort des parents.



Par: Isanganiro , lundi 17 septembre 2018  à 16 : 05 : 24
a

Au cours d’une réunion organisée vendredi par le conseil communal de Mpanda, le directeur de l’école fondamentale de Gahwazi, très indigné , indique qu’il lui est impossible d’inculquer des connaissances à ses élèves avec des salles de classe pleines à claquer. " A mon école, les effectifs des inscrits aujourd’hui oscille autour de 950 et je n’ai que 80 bancs pupitres et 9 salles de classe seulement », déplore t- il. Albert Ndayizeye a ajouté que plus de 100 élèves se bousculent dans chaque salle de classe et craint les lamentations des parents quant aux frais qu’ils doivent contribuer pour le paiement des enseignants bénévoles et vacataires.

Le chef de zone Butanuka, de son côté a demandé qu’une partie des fonds qui équivalent à 500 millions alloués à chaque commune servent à construction des infrastructures scolaires, en plus des grands projets de la commune. « Nous demandons qu’une partie de ces fonds puisse aider dans la construction des locaux scolaires. Il y a même des salles de classe qui ont été construites par les parents mais qui restent inachevées suite au manque de moyens. Beaucoup de ces locaux ne sont pas couverts de tôles , et risquent de s’écrouler suite aux pluies », a déclaré Pontien Niyonkuru.

Pour Wagara Melchior, président du conseil communal de Mpanda, aucun projet ne peut être improvisé pour être accompli par ces cinq cent millions destinés aux communes. « Les projets réalisés par ces fonds sont ceux proposés par la population et qui sont préparés bien avant", souligne t-il. Pour lui, seuls les projets liés à des catastrophes naturels peuvent être glissés pour grignoter une partie de ces fonds, car di-il, ils affectent une partie la vie de la population.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

109 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 17 %)

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive ,(popularité : 6 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 6 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 6 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 6 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 6 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 5 %)

Burundi : Journée mondiale de la population, une croissance démographique alarmante,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)