L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza


Les déchets des ménages s’observent sur différentes avenues de la zone urbaine de Bwiza.Ils accusent la société chargée d’enlever ces déchets de se présenter dans ce quartier qui si la collecte mensuelle d’argent s’annonce. Ces habitants demandent à société chargée d’évacuer ces déchets de le faire au moins trois fois la semaine.



Par: Isanganiro , lundi 17 septembre 2018  à 18 : 08 : 09
a

De la première à la quatrième avenue de la zone urbaine de Bwiza en commune Mukaza, les déchets de différentes sortes s’observent devant certaines parcelles. Dans certains coins, des sacs pleins de ces déchets sur lesquels dansent les mouches, une boue noire et sachets extraits des caniveaux font pousser des petites monticules sur les pavés.

Les habitants de ce quartier expliquent que ça fait des jours que la société concernée ne se présente pas régulièrement pour l’enlèvement de ces déchets. « La société se présente ici rarement, au moins une fois le mois », témoigne l’un des habitants du quartier de Bwiza. Ce dernier dit l’avoir vue pour la dernière fois au mois de Juillet.

Du coté des propriétaires des resto, ils s’indigent qu’ ils travaillent à perte car, disent-ils, les clients ne supportent pas l’odeur nauséabonde causée, parfois par des eaux issues des ménages qui créent leur lit dans les caniveaux. Sous couvert d’anonymat, celui-ci accuse la société concernée de se présenter au quartier que quand la moisson s’ approche. « Ils viennent seulement quand il s’agit de collecter l’argent, soit 3000fbu par porte » déplore-t-il.

Ces habitats de la zone urbaine de Bwiza demandent à les société chargée d’enlever ces déchets ménagers de se saisir pour les récupérer au moins trois fois par la semaine à défaut, ils craignent d’attraper des maladies de mains sales. Au mois de juillet, la société Bujumbura Cleanning Company en charge de ces déchets en commune Mukaza avait déclaré sur nos ondes qu’une partie des habitants de ce quartier ne s’acquittent pas de leurs dettes envers cette société pour que l’opération se fasse normalement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

106 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 17 %)

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive ,(popularité : 6 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 6 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 6 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 6 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 6 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 5 %)

Burundi : Journée mondiale de la population, une croissance démographique alarmante,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)