Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari


Une pénurie d’eau potable s’observe dans la ville de Rumonge depuis plus de deux semaines. Les habitants de cette ville qui se rabattent à l’eau du lac Tanganyika craignent les maladies des mains sales et demandent à la Regideso d’intervenir avant qu’il ne soit tard. Au niveau de la Regideso centre Rumonge, l’on explique que les sources ont tari contrairement à certaines informations qui faisaient état de l’existence des conduites cassées et non réparées.



Par: Isanganiro , mardi 18 septembre 2018  à 16 : 25 : 17
a

Dès 4h du matin, les riverains du lac Tanganyika sont réveillés par des gens à la recherche de l’eau du lac Tanganyika et ce mouvement continue toute la journée. Les personnes rencontrées au bord du lac Tanganyika y puiser de l’eau expliquent que les robinets de la Regideso dans la ville de Rumonge ont carrément tari ou ont vu leur débit considérablement chuter il y a de cela deux semaines voire plus selon le quartier.

Ils sont conscients que cette eau n’est pas propre au regard des activités qui se font dans ce même lac y compris la baignade. Pour cette raison, ils demandent que cette question trouve rapidement solution avant que des maladies liées aux mains sales ne les attaquent.

Clovis Murengerantwari, responsable de la Regideso centre Rumonge, explique que les sources ont tari, balayant du revers de la main l’information selon laquelle il y aurait une pane sur le réseau hydraulique qui n’aurait pas été réparée.

Au niveau de la police de protection civile de Rumonge, l’on trouve fondées ces inquiétudes de la population. Selon cette police, le camion citerne déplacé de Rumonge pour être utilisé ailleurs alors qu’il servait dans la distribution de l’eau potable à la population dans de telles circonstances devrait être ramené à Rumonge pour prévenir des maladies des mains sales presque oubliées dans cette ville il y de cela 2ans.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

138 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »



a

Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours



a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme





Les plus populaires
Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours ,(popularité : 17 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 13 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 11 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 11 %)

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »,(popularité : 11 %)

La Télévision Nationale : Des fortes pluies ont endommage son émetteur ,(popularité : 11 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 11 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 11 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 11 %)