Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées


157 élèves de la Direction Provinciale de l’Enseignement de Rumonge qui ont passé le concours national édition 2018 ne pourront pas avancer de classe quelle que soit la note obtenue dans cet examen national. Adrien Sabushimike, Directeur Provincial de l’Enseignement de Rumonge dit que c’est une mesure conforme à une ordonnance ministérielle qui veut que les élèves n’ayant pas terminé l’année scolaire conformément à la loi soient interdits d’avancer de classe.



Par: Isanganiro , jeudi 20 septembre 2018  à 10 : 56 : 49
a

Ils se comptent à 90 en commune Rumonge, 28 en commune Buyengero, 23 en commune Burambi, 9 en commune Muhuta et 7 en commune Bugarama les élèves qui ont passé le concours national édition 2018 mais qui n’ont pas droit d’avancer de classe quelle que soit la note obtenue à cet examen national selon Adrien Sabushimike, Directeur Provincial de l’Enseignement de Rumonge.

Ce responsable scolaire fait savoir que ces élèves ont soit carrément abandonné l’école après la passation du concours, d’autres se sont présentés et ont passé une partie des examens de fin du troisième trimestre et d’autres encore ont eu un échec en éducation. Et toutes ces catégories ne peuvent pas avancer de classe tel que récemment ordonné par le ministre ayant l’éducation dans ses attributions.

Cependant, ces élèves peuvent demander le redoublement là où les places sont encore disponibles selon Adrien Sabushimike qui invite du coup les élèves à respecter scrupuleusement la loi. On n’a pas eu ces élèves concernés pour une éventuelle réaction. De leur côté, les enseignants interrogés apprécient cette mesure qui pour eux rétablit la discipline chez les élèves des 9èmes années surtout après la passation du concours national. Ils estiment que le suivi de ces élèves était devenu un casse-tête à ce moment.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

101 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves



a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.





Les plus populaires
Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 25 %)

Isanganiro : Repose en Paix Vincent NKESHIMANA, Notre ancien Directeur !,(popularité : 20 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 16 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves,(popularité : 5 %)

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR,(popularité : 5 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 5 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 4 %)