Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions


Suspension dans ses fonctions de l’administrateur communal de Mugamba en province Bururi depuis ce lundi. Le ministre de l’intérieur, de la formation patriotique et du développement local qui a pris cette mesure accuse cet Admicom de mauvais gestionnaire des comptes communaux, surtout l’argent représentant les taxes que l’OTB Tora versait à la commune.



Par: Isanganiro , mardi 25 septembre 2018  à 13 : 35 : 49
a

Comme cela transparaît dans une ordonnance ministérielle sortie ce lundi 24 sept courant, deux rapports à savoir celui de la commission ad’hoc provinciale qui avait pour mission d’élucider sur les finances de la commune Mugamba et celui de la commission désignée par le cabinet du ministre de l’intérieur, de la formation patriotique et du développement local qui avait pour objet de faire le contrôle des finances de la commune Mugamba, en particulier sur l’utilisation des fonds représentant les taxes que les feuilles vertes du thé qui avaient été versés par le complexe theicole de Tora aux compte de la commune Mugamba, ont guidé cette mesure suspendant Anicet Niyonzima dans ses fonctions d’administrateur communal de Mugamba pendant 3mois.

Selon le ministre Pascal Barandagiye qui a sorti cette ordonnance, ces deux rapports prouvent que des montants d’argent ont été retirés sur les comptes de la commune Mugamba ouverts à la Bancobu et méritent des éclaircissements de la part des gestionnaires de la commune Mugamba, en l’occurrence l’administrateur communal.

Par ailleurs, selon cette ordonnance, l’admicom de Mugamba n’a rien signalé comme irrégularités dans la gestion des fonds de la commune Mugamba en particulier les fonds versés par l’otb Tora, et non seulement cette attitude relève de l’irresponsabilité mais aussi il s’ agit d’une faute administrative lourde sanctionnée par une suspension.

On a cherché la réaction de l’admicom de Mugamba sans succès. Des sources au cabinet du gouverneur de Bururi indiquent qu’une somme de plus de 30 millions de francs burundais retirés irrégulièrement des comptes de la commune Mugamba.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

298 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR



a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC





Les plus populaires
Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL,(popularité : 63 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 5 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 5 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Politique : La CENI autorise le vote par récépissé ,(popularité : 3 %)

La cour constitutionnelle valide les sénatoriales du 24 juillet 2015,(popularité : 3 %)

Burundi : Les Batwa déplorent l’ exclusion au dialogue d’Arusha ,(popularité : 3 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 3 %)