Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface


Un climat de suspicion et de méfiance règne au sein des habitants de certaines collines de la province Bubanza suite aux accusations de sorcellerie. Des tracts de menace sont trouvés et les accusés redoutent une éventuelle justice populaire. Le gouverneur de cette province de Bubanza tranquillise et met en garde tous ceux qui pensent à se faire justice.



Par: Isanganiro , mardi 2 octobre 2018  à 16 : 53 : 48
a

Cinq personnes de la colline Muhanza dans la commune de Bubanza vivent actuellement sous s une peur panique depuis qu’un tract les dénonçant comme sorciers ait été trouvé dans la mêmelocalité. « Je n’ai jamais connu de ces histoires de médicaments dans ma maison. Et voilà que je figure sur ce tract », se lamente YollandeNdaruzaniye, une veuve habitant sur la colline Muhanza. Elle demande aux autorités de suivre de près l’évolution de la situation et de protéger les cinq personnes suspectées de sorciers sur la même colline. Les accusations de sorcellerie sont signalées sur les collines de Buvyuko et Muramba de la même commune de Bubanza, aussi dans certaines collines des communes Mpanda et Rugazi comme le rapportent les administratifs locaux.

Les administrateurs des différentes communes disent avoir multiplié des réunions de pacification ces derniers jours afin d’éviter que la situation ne s’empire.

De son côté, le gouverneur de cette province de Bubanza tranquillise et met en garde toute personne qui voudra se faire justice. « Nous ne tolèrerons jamais à celui qui se fera justice », déclare le gouverneur de la province Bubanza. Therence NobusButoyi demande aux accusés de rester calmes et de dénoncer chaque fois tous ceux qui voudront leur faire du mal les accusant de sorciers. Il recommande à ceux qui se sentent l’aisés de saisir la justice au lieu de penser à se faire justice.

A titre de rappel, des victimes de ces accusations de sorcellerie se sont faits observer l’année passée en commune Bubanza où deux personnes ont été tuées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

139 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie





Les plus populaires
Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme,(popularité : 39 %)

Rumonge : Mugerangabo a débordé,(popularité : 8 %)

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 6 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 2 %)

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 2 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 2 %)

Terrorisme : Le Burundi renforce sa sécurité aérienne par une unité spécialisée,(popularité : 2 %)

Acculés à fuire à cause probablement des imbonerakure ,(popularité : 2 %)