Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika


Le directeur de la promotion des filières halieutiques en compagnie du gouverneur de Rumonge ont relancé ce jeudi 11 oct. 2018 à Rumonge la campagne de délimitation des zones de frayère. Juvénal Sahabo espère que cette fois-ci, ces zones seront respectées puisque selon lui, tous les intervenants dans ce secteur ont décidé d’agir en synergie en vue d’augmenter les prises.



Par: Isanganiro , vendredi 12 octobre 2018  à 17 : 53 : 52
a

Les zones de frayère de Kanyenkoko et de Nkayamba dans la ville de Rumonge ont été les premières à être délimitées au moyen des alignements de bouées rouges. Elles comptent parmi 16 zones de la province Rumonge que les scientifiques ont identifiées comme des zones favorables à la multiplication des poissons selon Juvénal Sahabo, directeur de la promotion des filières halieutiques.

Selon ce cadre du ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, il n’y a aucune autre façon de promouvoir la multiplication des poissons dans le lac Tanganyika que de protéger ces zones partout où elles ont été identifiées. Juvénal Sahabo informe que ces zones avaient été délimitées dans le passé mais les bouées ont été enlevées par des gens qui ignoraient encore l’importance de ces zones.

Cette fois-ci, poursuit Sahabo, le départ est bon car l’administration, la police, l’autorité maritime, portuaire et ferroviaire ainsi que la fédération des pêcheurs ont décidé d’agir en synergie pour une protection effective de ces zones afin de relever la production halieutique.Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge qui supervisait la relance de cette campagne à Rumonge, prévient que des sanctions sévères seront infligées à quiconque violera ces zones.Après la province Rumonge, la délimitation de ces zones de frayère concernera également les provinces Makamba et Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

85 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves



a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services





Les plus populaires
Isanganiro : Repose en Paix Vincent NKESHIMANA, Notre ancien Directeur !,(popularité : 22 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 22 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 16 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves,(popularité : 6 %)

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR,(popularité : 6 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 5 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 4 %)

Vers une loi moins dure contre plus de confessions religieuses,(popularité : 4 %)